Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Hublots - ISSN : 2266-324X
  • Hublots - ISSN : 2266-324X
  • : Hublots est désormais à cette adresse : http://hublots2.blogspot.fr/
  • Contact

Les Hublots continuent sans publicité imposée à cette adresse : hublots2.blogspot.fr

 

 

- parce que la visibilité est mauvaise

- améliorer la visibilité

- sur ces hublots

- Hublots mode d'emploi

Sonde

Pêche annuelle

Samuel Beckett, Lettres I.

Claro, CosmoZ.

Pascale Petit, POOL !

Jean-Pierre Martinet, La grande vie.

Anne-Sylvie Salzman, Vivre sauvage dans les villes.

Pablo Katchadjian, Quoi faire.

Eric Pessan, Le syndrome Shéhérazade.

Marie Cosnay, Des métamorphoses.

Olivier Hervy, Agacement mécanique.

Guy Goffette, Mariana, Portugaise.

Gaétan Soucy, N'oublie pas, s'il te plaît, que je t'aime.

Jean-Louis Bailly, La Chanson du Mal-Aimant.

Gabriel Bergounioux, Dominos.

Véronique Pittolo, Une jeune fille dans tout le royaume.

Collectif, Devenirs du roman, Ecriture et matériaux.

Emmanuel Venet, Rien.

Ian Monk, .

Claro, Cannibale lecteur.

Antoine Brea, Petites vies d'écrivains du XXe siècle.

Laurent Albarracin, Fabulaux.

P.N.A. Handschin, Traité de technique opératoire.

Stéphanie Leclerc, Le parasol de Robinson.

Derek Munn, Un paysage ordinaire.

Perrine Le Querrec et Stéphanie Buttay, Coups de ciseaux.

Jacques Josse, Liscorno.

Collectif, Pour Eric Chevillard.

Pascale Petit, Lettres d'amour et Manière d'entrer dans un cercle & d'en sortir.

Lola Lafon, La petite communiste qui ne souriait jamais.

Pierre Jourde, La première pierre.

Didier da Silva, L'Ironie du sort.

Pierre Bergounioux, Préférences.

Thomas Vinau, Juste après la pluie.

Bruce Bégout, L'Accumulation primitive de la noirceur.

Claro, Les souffrances du jeune ver de terre.

Eric Chevillard, Le désordre AZERTY.

Jean-Louis Bailly, Un divertissement.

Eric Chevillard, Péloponnèse.

Emmanuelle Pireyre, Congélations.

Jean-Michel Espitallier, L'invention de la course à pied (et autres trucs).

Leo Lionni, La botanique parallèle.

Laurent Albarracin, Le citron métabolique.

Pascale Petit, Histoir d'ouf.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Ma mère.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Mon père.

Victoria Horton, Pagaie simple.

Nina Allan, Complications.

Danielle Auby, Bleu horizon.

Richard Elman, Taxi driver.

Frigyes Karinthy, Farémido, le cinquième voyage de Gulliver.

Albin Bis, Albin saison 1, cent épisodes.

Tatiana Arfel, La deuxième vie d'Aurélien Moreau.

Sandra Moussempès, Acrobaties dessinées.

Marie Rousset, Conversation avec les plis.

Céline Minard, Faillir être flingué.

B. S. Johnson, Chalut.

Pierre Jourde, Le Maréchal absolu.

Raymond Federman, A qui de droit.

Claude Chambard, Carnet des morts.

Archives

- Lundi 28 avril à 14h55, dans le cadre de l'émission le Carnet du libraire d'Augustin Trapenard sur France Culture, Sidonie Mézaize, de la librairie Kyralina à Bucarest, parlait de Rien (qu'une affaire de regard).

- Samedi 14 juin de 17h à 18h, Pierre Jourde, Guy Goffette et moi-même étions les invités d'Augustin Trapenard pour son émission le Carnet d'or, qui portait sur le thème de la réécriture.

11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 17:18

« Vous venez d’avoir 18 ans. Vous avez décidé d’en finir avec la vie. Votre décision semble irrévocable. Vous décidez dans un dernier élan de livrer les raisons de votre geste. En dressant votre autoportrait, vous décrivez tout le dégoût que vous avez de vous-même. Votre texte retracera quelques événements de votre vie à l’origine de ce sentiment. »

Oh non, ce n’est pas moi qui donnerais un pareil sujet de rédaction à mes 3e. Mais il paraît qu’un professeur l’a fait, quelque part vers la Charente ; réaction des familles (de toutes les familles ?), suspension du professeur par sa hiérarchie, battage médiatique.

Je n’ai pas assisté au cours, je ne sais pas quelles étaient les intentions du collègue, mais je remarque la réaction des familles (de toutes les familles ?), et celle de la hiérarchie, éberluées par l’énormité de la chose. Faire écrire sur un sujet pareil. A leur âge. Vous vous rendez compte ? Un réflexe de protection, quoi.

Je n’ai pas assisté aux cours, je ne sais pas quelles étaient les intentions du collègue, je n’approuve pas la formulation de l’intitulé à la deuxième personne, mais je me dis qu’écrire, quand même, c’est une mise à distance. Dire, c’est souvent une manière de faire – sans le faire. Surtout dire dans le silence de l’écriture.

Des suicides, j’en ai connu ; comme tout le monde au bout d’un certain temps, j’imagine. Trop. A chaque fois, j’ai eu l’impression que ça s’était joué à peu de choses, qu’il aurait sûrement pu en être autrement, que ce n’était pas une fatalité. A chaque fois aussi, j’ai eu l’impression a posteriori que c’était accompagné d’un grand silence : que quelque chose n’avait pas réussi à être dit.

La dernière fois, c’était un élève de 3; gentil, intelligent, un peu trop réservé. C’est le souvenir que je garde de lui. Il ne se résumait sûrement pas à ces quelques mots. J’aurais peut-être dû donner un sujet de rédaction sur le suicide, je n’en saurai jamais rien.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sam 12/12/2012 09:55


On est encore dans le fait divers, dont la répétition engendre un effet de feed-back qui le déforme complètement par rapport à ce qu'il était au départ.


Evidemment, se multiplient les pères-la-pudeur, tous prêts à casser de l'enseignant. C'est normal, c'est la vocation de l'infotainment que de faire du bouc émissaire à bon compte et raser tout ce
qui dépasse de la norme Point de vue-Images du monde.

PhA 12/12/2012 14:33



Je crois aussi que ce sont des parents qui ont peur pour leurs enfants. C'est naturel, mais la peur n'évite pas le danger. Sur un autre sujet, je suis toujours surpris par l'évidence simpliste
avec laquelle on installe des sécurités pour l'accès des enfants à l'Internet, comme si ces systèmes de sécurité allaient vraiment garantir leur sécurité.



Lza 12/12/2012 09:50


Il me semble avoir lu ou entendu que le prof en question est très aimé et apprécié de ses élèves et d'une partie des familles. Il est probable qu'encore une fois les réactions ont été
précipitées. C'était peut-être lz prélude à un débat fructueux sur le problème.

PhA 12/12/2012 14:29



On dit toujours "les familles", "les parents" ; alors que les parents c'est tout le monde et n'importe qui : il n'y a en effet pas raison qu'il y ait une si forte unanimité, et l'on retient
toujours ceux qui râlent le plus.


Le fait est que maintenant, le sujet brûlant a de bonnes raisons d'être évoqué, et ce n'est pas plus mal.



Depluloin 12/12/2012 00:56


Ce qui est gênant dans l'intitulé de cette rédaction, c'est le "tout le dégoût que vous avez de vous-même" qui témoigne d'une étrange ignorance du psychisme de l'adolescent suicidaire. La
formulation est estrêment restrictive et presque suggestive. Car ce n'est pas le dégoût à proprement parlé qui est en cause mais l'écart entre ce que l'adolescent croit être avec le monde tel
qu'il croit le connaître. Il y a là une nuance très importante. C'est cet écart qui doit être interrogé et analysé par un psychothérapeute. 


 

PhA 12/12/2012 14:25



En même temps, ça incite le jeune à ne pas adhérer à ce qu'il dit - justement parce que la rédaction reste un exercice et n'est pas du tout journal intime -, et éventuellement à se rappeler, dans
un moment de désespoir, qu'il existe aussi un autre lui-même, abusivement oublié, qui pourrait voir les choses différemment. (Mais je n'aime pas non plus cette formulation. Même pour des sujets
plus anodins, je trouve que l'emploi abusif de la 2e personne dans un sujet de rédaction peut toujours passer pour une incitation à l'identification ; c'est maladroit.)



Françoise Granger 12/12/2012 00:35


"Les familles" se mêlent des sujets de rédaction... tout le monde tombe sur le dos du prof sans connaître son projet pédagogique... et les médias renchérissent. Bravo.
Mais le sujet aurait gagné à être libellé tout autrement.

PhA 12/12/2012 14:18



En effet il aurait suffi de dire : "Imaginez le récit d'un jeune homme ou d'une jeune fille qui, ..."


(Cela dit je me souviens que longtemps, la formulation des sujets de rédaction a été un vrai casse-tête.)



Zoë Lucider 11/12/2012 22:15


Qui n'a jamais pensé au suicide comme une délivrance ? Mais passer à l'acte, c'est une autre histoire. L'adolescence est un âge où on peut opter pour cette fuite avant l'assignation définitive à
l'âge adulte. J'en ai parlé avec mes deux ados en insistant sur le fait qu'un jour, voire plusieurs jours de désespoir peuvent précéder des jours merveilleux. Peut-être l'intention du prof
était-elle de parler de cela : cette tentation à laquelle il ne faut pas céder.

PhA 12/12/2012 14:14



L'âge rend possible une réflexion sur la discontinuité de l'être qui aide à rappeler que les solutions radicales ne se justifient pas comme on le croit sur l'instant. C'est difficile à percevoir
dans le jeune âge, quand on n'a pas encore cette perception de la discontinuité - mais l'écriture peut certainement y aider.


J'espère que ces jeunes élèves conserveront leurs rédactions.



 

Rien (qu'une affaire de regard) couv

Mon premier roman, indisponible depuis des années, fait l'objet d'une réédition revue et corrigée, chez Quidam éditeur bien sûr, sous le titre Rien (qu'une affaire de regard). (Mars 2014)

La quatrième de couverture.

L'accueil de la critique.

Le Carnet du Libraire, sur France Culture.

 

Couv Dans mon oreille
Dans mon oreille, illustré par Henri Galeron, aux éditions Motus (12 septembre 2013).

par le hublot (droit)

(A suivre) - J.d'Abrigeon (2) - L.Albarracin (2) - Albin - P.Alferi (2) (3) - J.Alikavazovic - N.Allan - Altan - T.Arfel - P.Arguedas - M.Arrivé (2) (3) (4) (5) (6) - D.Auby  (2) (3) - P.Autin-Grenier - L.Bablon - JL.Bailly (2) (3) - I.M.Banks - J.Baqué - C.Barreau - L.Bassmann (2) (3) (4) - E.Baudoin (2) - F.Beaune - C.Beauvoir - S.Beckett (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) - B.Bégout - Th.Beinstingel (2) (3) (4) - J.duBellay - L.BenincáG.Bergounioux (2) (3) (4) (5) (6) - P.Bergounioux (2) (3) - A.Bertina (2) - A.Bertrand - H.Bessette - P.Bettencourt - F.Bon - E.Bonnargent - M.Bonnevay - S.Bourgois - A.Bréa (2) - RD.Brinkmann - R.Butlin - O.Cadiot - JL.Caizergues (2) - N.Caligaris - I.Calvino - M.Candré - K.Čapek (2) - Casanova - Cl.Chambard - P.Chamoiseau (2) - G-O.Châteaureynaud (2) - E.Chauvier - E.Chevillard (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) - Claro (2) (3) (4) - J.Coe (2) (3) - M.Cohen (2) (3) (4) (5) - S.Coher (2) - S.T.Coleridge  (2) - Colette - Y.Colley - M.Cosnay (2) (3) (4) (5) (6) (7)JL.Coudray (2)D.da Silva (2) (3) (4) (5) (6) - D.Decourchelle (2) - M.Desbiolles - A.DiazRonda - A.Dickow (2) - Y.diManno - S.Doppelt - M.Draeger (2) - C.Dubois - M.Duplan - J.Echenoz - R.Elman - Chr.Esnault - J-M.Espitallier - E.Faye (2) - R.Federman (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - E.deFilippo - J.Filloy - G.Flaubert (2) (3) - F.Forte (2) - Em.Fournier - H.Frappat (2) (3) - Fred - M.Frering (2) - R.Froger - F.Gabriel - A-M.Garat - Ph.Garnier (2) (3) (4) (5) - R.Gary - M.Giai-Miniet - J.Giono - L.Giraudon - G.Goffette - I.Gontcharov (2) (3)S.J.Gould - J.Grandjean - Grimm - F.Griot - D.Grozdanovitch (2) (3) - D.Guillec - P.N.A.HandschinB.Heim (2) - Hergé - O.Hervy - R.Hoban (2) - E.Hocquard - Homère - V.Horton (2) - B.Jacques - R.Jirgl - B.S.Johnson (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - G.Josipovici (2) (3) (4) - J.Josse (2) (3) - J.Jouet (2) - P.Jourde (2) (3) (4) (5) (6) - F.Kafka (2) - Fe.Karinthy - Fr.Karinthy (2) - P.Katchadjian - J.Lafargue (2) (3) (4) - E.Larher - F.Léal - S.Leclercq - JMG.LeClézio - A.Lefranc (2) - LeGolvan (2) - M.Lentz - P.LePillouër - P.LeQuerrec (2) - D.Lespiau (2) - E.Levé - L.Lionni - H.Lucot (2) - S.Macher - Chr.Macquet - C.Mainardi (2) - LE.Martin - J-P.Martinet - Masse - F.Matton (2) (3) - D.MémoireH.Michaux - P.Michon - C.Minard (2) (3) (4) (5) (6) (7) - H.Mingarelli (2) (3) - Moebius - Chr.Molinier - I.Monk - D.Montebello - J.Montestrela - R.Morgiève (2) - S.Moussempès - J.Mouton (2) - D.Munn - Munoz et Sampayo - Nerval (2) (3) - Ovide - E.Pagano - Y.Pagès - J-F.Paillard - A.Parian - P.Parlant - M.Pautrel - D.Pennac - X.Person - E.Pessan (2) (3) (4) (5) - P.Petit (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17)H.Pinter - E.Pireyre (2) (3) - F.Pittau (2) - V.Pittolo (2) (3) - V.Poitrasson - M.Pons (2) - C.Portier (2) (3) - C.Prigent - D.Quélen - N.Quintane (2) (3) - E.Rabu - E.M.Remarque - M.Rivet - O.Rohe - Cl.Rosset - M.Rousset - AS.Salzman (2) - A.deSandre - N.Sarraute - J.Sautière - A.Savelli (2)E.Savitzkaya  (2) (3) (4) (5) (6) - B.Schulz - O.Scohy - P.Senges - A.Serre (2) - M.Simon - S.Smirou - M.Sonnet (2) (3) - G-Soucy - G.Stubbe - L.Suel - I.Svevo - Y.Ténédim - P.Terzian - A.Tot - E.Venet - R.Verger (2) (3) - M.Villemain (2) - Th.Vinau (2) (3) - A.Volodine (2) (3) (4) (5) (6)C.Wajsbrot - C.Ysmal - F.Yvert