Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Hublots - ISSN : 2266-324X
  • : Hublots est désormais à cette adresse : http://hublots2.blogspot.fr/
  • Contact

Les Hublots continuent sans publicité imposée à cette adresse : hublots2.blogspot.fr

 

 

- parce que la visibilité est mauvaise

- améliorer la visibilité

- sur ces hublots

- Hublots mode d'emploi

Sonde

Pêche annuelle

Samuel Beckett, Lettres I.

Claro, CosmoZ.

Pascale Petit, POOL !

Jean-Pierre Martinet, La grande vie.

Anne-Sylvie Salzman, Vivre sauvage dans les villes.

Pablo Katchadjian, Quoi faire.

Eric Pessan, Le syndrome Shéhérazade.

Marie Cosnay, Des métamorphoses.

Olivier Hervy, Agacement mécanique.

Guy Goffette, Mariana, Portugaise.

Gaétan Soucy, N'oublie pas, s'il te plaît, que je t'aime.

Jean-Louis Bailly, La Chanson du Mal-Aimant.

Gabriel Bergounioux, Dominos.

Véronique Pittolo, Une jeune fille dans tout le royaume.

Collectif, Devenirs du roman, Ecriture et matériaux.

Emmanuel Venet, Rien.

Ian Monk, .

Claro, Cannibale lecteur.

Antoine Brea, Petites vies d'écrivains du XXe siècle.

Laurent Albarracin, Fabulaux.

P.N.A. Handschin, Traité de technique opératoire.

Stéphanie Leclerc, Le parasol de Robinson.

Derek Munn, Un paysage ordinaire.

Perrine Le Querrec et Stéphanie Buttay, Coups de ciseaux.

Jacques Josse, Liscorno.

Collectif, Pour Eric Chevillard.

Pascale Petit, Lettres d'amour et Manière d'entrer dans un cercle & d'en sortir.

Lola Lafon, La petite communiste qui ne souriait jamais.

Pierre Jourde, La première pierre.

Didier da Silva, L'Ironie du sort.

Pierre Bergounioux, Préférences.

Thomas Vinau, Juste après la pluie.

Bruce Bégout, L'Accumulation primitive de la noirceur.

Claro, Les souffrances du jeune ver de terre.

Eric Chevillard, Le désordre AZERTY.

Jean-Louis Bailly, Un divertissement.

Eric Chevillard, Péloponnèse.

Emmanuelle Pireyre, Congélations.

Jean-Michel Espitallier, L'invention de la course à pied (et autres trucs).

Leo Lionni, La botanique parallèle.

Laurent Albarracin, Le citron métabolique.

Pascale Petit, Histoir d'ouf.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Ma mère.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Mon père.

Victoria Horton, Pagaie simple.

Nina Allan, Complications.

Danielle Auby, Bleu horizon.

Richard Elman, Taxi driver.

Frigyes Karinthy, Farémido, le cinquième voyage de Gulliver.

Albin Bis, Albin saison 1, cent épisodes.

Tatiana Arfel, La deuxième vie d'Aurélien Moreau.

Sandra Moussempès, Acrobaties dessinées.

Marie Rousset, Conversation avec les plis.

Céline Minard, Faillir être flingué.

B. S. Johnson, Chalut.

Pierre Jourde, Le Maréchal absolu.

Raymond Federman, A qui de droit.

Claude Chambard, Carnet des morts.

Archives

- Lundi 28 avril à 14h55, dans le cadre de l'émission le Carnet du libraire d'Augustin Trapenard sur France Culture, Sidonie Mézaize, de la librairie Kyralina à Bucarest, parlait de Rien (qu'une affaire de regard).

- Samedi 14 juin de 17h à 18h, Pierre Jourde, Guy Goffette et moi-même étions les invités d'Augustin Trapenard pour son émission le Carnet d'or, qui portait sur le thème de la réécriture.

22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 00:30

Pas besoin d’écrire l’article, il s’en est chargé. Et fièrement. Admirez donc mon ignorance comme elle est crasse. (En tout cas voici l’occasion rêvée d’appliquer mon conseil d’hier. Notez que je n’avais pas encore lu ce billet au moment dudit conseil – et que mes rêves aussi sont d’une autre sorte.)

Il s’agit donc d’une réaction à une réaction à l’affaire Millet. A ce degré-là de réaction, de Millet il n’est plus guère question et personnellement je m’en réjouis, n’éprouvant que peu d’intérêt pour ce mauvais sujet. Plus précisément, il s’agit d’une réaction à la lettre d’Annie Ernaux, cosignée par une centaine d’auteurs mais pas par moi, ne voulant pas en rajouter à l’ignorance de Patrice Besson qui n’en avait pas besoin. En réalité si on m’avait demandé mon avis (qu’on ne m’a pas demandé c’est pourquoi c’est à vous que je le donne), je n’aurais sans doute pas signé ce texte qui, au fond, doit faire plaisir à Richard Millet. Une sorte de plaisir un peu étrange mais du plaisir sûrement – et même du plaisir assuré : le voilà Christ, c’était cloué d’avance. Mais foin de Millet, laissons-le aux oiseaux. Ce qui m’intéresse, c’est l’ignorance de Patrick Basson. « On n’a pas besoin de talent » pour être lecteur, écrit-il ; nul doute en effet que ce talent lui manque – au moins aujourd’hui. D’Adam, par exemple, Patrick Bosson ne connaît qu’Olivier. Pas Philippe. D’emblée, ça situe un peu le niveau du lecteur. (L’auteur, je n’en parlerai pas : je l’ignore aussi. Mais je connais son nom, vaguement.) Incapable de recopier convenablement un nom propre, il nous féminise Laurent Cauwet. (Vous me direz si je me trompe, mais Laurent Cauwet, c’est bien le monsieur d’Al dante ? On n’a pas le temps de refaire tout le catalogue aujourd’hui – mais c’est bien là que j’ai lu pour la première fois Raymond Federman, grâce donc lui soit rendue.)

Je ne vais pas non plus refaire la liste des ignorances de Jean-Patrick Beston (il ne connaît pas Liliane Giraudon ! le malheureux !), il le fait très bien lui-même. Non, ce qui m’interroge, c’est plutôt cet emploi de l’ignorance en guise d’argument. Moi, Patrick Weston, je ne connais pas ces gens ; donc leur avis ne vaut rien. Voilà en effet un argument imparable : son lecteur n’en connaît probablement pas davantage. Mais son lecteur n’est pas supposé passer autant de temps « dans les librairies et les bibliothèques » (à quoi y passe-t-il donc son temps, Bison Patraque ?), en tout cas le lecteur n’est pas supposé connaître la littérature française contemporaine aussi bien que l’un de ses représentants les plus distingués.

Que le lecteur tout honteux d’en connaître encore moins que Maurice Veston se rassure : les auteurs ignorés de ce dernier sont en effet bien trop ignorés – mais pas de tout le monde quand même, heureusement. La littérature française contemporaine souffre d’une crise de sa représentation dont l’ignorance de Patrick Besson est un coupable indice. Ceux-là même qui devraient en priorité s’intéresser à la création contemporaine se replient trop souvent dans un confortable entre-soi, ainsi peuvent-ils continuer à rêver qu’ils représentent encore ce que trop souvent ils desservent.

http://www.babelio.com/users/AVT_Patrick-Besson_3062.pjpeg

Partager cet article

Repost0

commentaires

B-Joe 27/09/2012 15:40


Merci !


Je suis d'ailleurs surpris que vous soyez le seul à relever ce papier aussi grotesque qu'abject, où le nom de l'un des plus importants éditeurs de poésie contemporaine n'est que le prétexte à un
jeu de mot sur Cauet, et où sont superbement ignorés des auteurs comme Céline Minard, Mathias Enard, Alban Lefranc, Mathieu Larnaudie, Christian Pirgent - et j'en passe, tout cela, au final, pour
faire la publicité de son bouquin - qui se veut sans doute la version ignorante et satisfaite de La littérature sans estomac de Pierre Jourde.

PhA 27/09/2012 16:32



Pour être honnête, je dois préciser qu'Alain Nicolas avait dejà pointé dans l'Huma l'imparable argument d'ignorance brandi sans honte par Patrick Besson. Mais vous avez raison : l'absence de réactions à un tel tissu d'âneries est notable - et
révélateur d'une ignorance bien plus générale que celle du seul Besson. Remarquez que l'ignorance est nécessaire au succès de son bouquin - comme d'ailleurs à bien d'autres succès : au royaume
des aveugles...



Didier da 23/09/2012 13:36


Je serais presque tenté de défendre Patrick Besson, par pur esprit de contradiction, même si là c'est difficile (déjà parce que je suis sûr qu'il n'a jamais entendu parler de mes livres, ce qui
en effet est vexant). Je l'ai pas mal lu vers 13-14 ans, quand j'étais aux jeunesses communistes, car à l'époque c'était un rouge un peu officiel, qui publiait des recueils de chroniques
humoristiques (et qui me faisaient rire) aux défuntes éditions Messidor, pendant l'ère Lajoinie (toute une époque). Je crois me souvenir que "Dara", un de ses premiers livres, sur sa
mère, est assez beau. Voilà, c'était la minute du médiateur. ;-)

PhA 23/09/2012 14:21



Je te crois volontiers. Ça nous donne une idée de ce à quoi nous risquons de ressembler quand nous aurons son âge. Ce n'est pas rassurant.



David Marsac 22/09/2012 19:53


Je ne sais pas de quoi tu parles, Cher Philippe Annocque (qui est-ce ?), ni qui sont ces gens dont il est question, ni même à quelle question tu réponds, moins encore si ta réponse appelle une
riposte de police, ou est-ce un rebond dans Libération, mais la tonalité très Ric Hochet de ton article illumine mon samedi. Vivement la suite (le feu aux poudres avant le grand incendie) !

PhA 23/09/2012 09:46



(Dois-je l'avouer ? La bêtise de Patrick Besson me met en joie.)



Françoise 22/09/2012 15:30


Oui, c'est le même...confondant allègrement accent norvégien avec accent allemand - comme Lagerfeld qui a encore moins d'excuses parce que plus intelligent, mais si macho et terriblement dénué de
modestie !


Que peut-on faire avec un tel bonhomme qui croit faire de l'humour mais démontre juste sa bêtise, sa jalousie et sa méchanceté ? Le fuir ! 

PhA 22/09/2012 17:28



Heureusement, on peut aussi en rire.



tor-ups 22/09/2012 10:51


Mais n'est-ce pas un certain Patrick Besson qui se moquait de l'accent d'Eva Joly lors des dernières élections présidentielles ?! Il semblerait que cet homme soit malencontreusement trop souvent
inspiré par un dédain pernicieux - mal éclairé.

PhA 22/09/2012 17:26



Oui, ça situait déjà le bonhomme.



 

Rien (qu'une affaire de regard) couv

Mon premier roman, indisponible depuis des années, fait l'objet d'une réédition revue et corrigée, chez Quidam éditeur bien sûr, sous le titre Rien (qu'une affaire de regard). (Mars 2014)

La quatrième de couverture.

L'accueil de la critique.

Le Carnet du Libraire, sur France Culture.

 

Couv Dans mon oreille
Dans mon oreille, illustré par Henri Galeron, aux éditions Motus (12 septembre 2013).

par le hublot (droit)

(A suivre) - J.d'Abrigeon (2) - L.Albarracin (2) - Albin - P.Alferi (2) (3) - J.Alikavazovic - N.Allan - Altan - T.Arfel - P.Arguedas - M.Arrivé (2) (3) (4) (5) (6) - D.Auby  (2) (3) - P.Autin-Grenier - L.Bablon - JL.Bailly (2) (3) - I.M.Banks - J.Baqué - C.Barreau - L.Bassmann (2) (3) (4) - E.Baudoin (2) - F.Beaune - C.Beauvoir - S.Beckett (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) - B.Bégout - Th.Beinstingel (2) (3) (4) - J.duBellay - L.BenincáG.Bergounioux (2) (3) (4) (5) (6) - P.Bergounioux (2) (3) - A.Bertina (2) - A.Bertrand - H.Bessette - P.Bettencourt - F.Bon - E.Bonnargent - M.Bonnevay - S.Bourgois - A.Bréa (2) - RD.Brinkmann - R.Butlin - O.Cadiot - JL.Caizergues (2) - N.Caligaris - I.Calvino - M.Candré - K.Čapek (2) - Casanova - Cl.Chambard - P.Chamoiseau (2) - G-O.Châteaureynaud (2) - E.Chauvier - E.Chevillard (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) - Claro (2) (3) (4) - J.Coe (2) (3) - M.Cohen (2) (3) (4) (5) - S.Coher (2) - S.T.Coleridge  (2) - Colette - Y.Colley - M.Cosnay (2) (3) (4) (5) (6) (7)JL.Coudray (2)D.da Silva (2) (3) (4) (5) (6) - D.Decourchelle (2) - M.Desbiolles - A.DiazRonda - A.Dickow (2) - Y.diManno - S.Doppelt - M.Draeger (2) - C.Dubois - M.Duplan - J.Echenoz - R.Elman - Chr.Esnault - J-M.Espitallier - E.Faye (2) - R.Federman (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - E.deFilippo - J.Filloy - G.Flaubert (2) (3) - F.Forte (2) - Em.Fournier - H.Frappat (2) (3) - Fred - M.Frering (2) - R.Froger - F.Gabriel - A-M.Garat - Ph.Garnier (2) (3) (4) (5) - R.Gary - M.Giai-Miniet - J.Giono - L.Giraudon - G.Goffette - I.Gontcharov (2) (3)S.J.Gould - J.Grandjean - Grimm - F.Griot - D.Grozdanovitch (2) (3) - D.Guillec - P.N.A.HandschinB.Heim (2) - Hergé - O.Hervy - R.Hoban (2) - E.Hocquard - Homère - V.Horton (2) - B.Jacques - R.Jirgl - B.S.Johnson (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - G.Josipovici (2) (3) (4) - J.Josse (2) (3) - J.Jouet (2) - P.Jourde (2) (3) (4) (5) (6) - F.Kafka (2) - Fe.Karinthy - Fr.Karinthy (2) - P.Katchadjian - J.Lafargue (2) (3) (4) - E.Larher - F.Léal - S.Leclercq - JMG.LeClézio - A.Lefranc (2) - LeGolvan (2) - M.Lentz - P.LePillouër - P.LeQuerrec (2) - D.Lespiau (2) - E.Levé - L.Lionni - H.Lucot (2) - S.Macher - Chr.Macquet - C.Mainardi (2) - LE.Martin - J-P.Martinet - Masse - F.Matton (2) (3) - D.MémoireH.Michaux - P.Michon - C.Minard (2) (3) (4) (5) (6) (7) - H.Mingarelli (2) (3) - Moebius - Chr.Molinier - I.Monk - D.Montebello - J.Montestrela - R.Morgiève (2) - S.Moussempès - J.Mouton (2) - D.Munn - Munoz et Sampayo - Nerval (2) (3) - Ovide - E.Pagano - Y.Pagès - J-F.Paillard - A.Parian - P.Parlant - M.Pautrel - D.Pennac - X.Person - E.Pessan (2) (3) (4) (5) - P.Petit (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17)H.Pinter - E.Pireyre (2) (3) - F.Pittau (2) - V.Pittolo (2) (3) - V.Poitrasson - M.Pons (2) - C.Portier (2) (3) - C.Prigent - D.Quélen - N.Quintane (2) (3) - E.Rabu - E.M.Remarque - M.Rivet - O.Rohe - Cl.Rosset - M.Rousset - AS.Salzman (2) - A.deSandre - N.Sarraute - J.Sautière - A.Savelli (2)E.Savitzkaya  (2) (3) (4) (5) (6) - B.Schulz - O.Scohy - P.Senges - A.Serre (2) - M.Simon - S.Smirou - M.Sonnet (2) (3) - G-Soucy - G.Stubbe - L.Suel - I.Svevo - Y.Ténédim - P.Terzian - A.Tot - E.Venet - R.Verger (2) (3) - M.Villemain (2) - Th.Vinau (2) (3) - A.Volodine (2) (3) (4) (5) (6)C.Wajsbrot - C.Ysmal - F.Yvert