Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Hublots - ISSN : 2266-324X
  • Hublots - ISSN : 2266-324X
  • : Hublots est désormais à cette adresse : http://hublots2.blogspot.fr/
  • Contact

Les Hublots continuent sans publicité imposée à cette adresse : hublots2.blogspot.fr

 

 

- parce que la visibilité est mauvaise

- améliorer la visibilité

- sur ces hublots

- Hublots mode d'emploi

Sonde

Pêche annuelle

Samuel Beckett, Lettres I.

Claro, CosmoZ.

Pascale Petit, POOL !

Jean-Pierre Martinet, La grande vie.

Anne-Sylvie Salzman, Vivre sauvage dans les villes.

Pablo Katchadjian, Quoi faire.

Eric Pessan, Le syndrome Shéhérazade.

Marie Cosnay, Des métamorphoses.

Olivier Hervy, Agacement mécanique.

Guy Goffette, Mariana, Portugaise.

Gaétan Soucy, N'oublie pas, s'il te plaît, que je t'aime.

Jean-Louis Bailly, La Chanson du Mal-Aimant.

Gabriel Bergounioux, Dominos.

Véronique Pittolo, Une jeune fille dans tout le royaume.

Collectif, Devenirs du roman, Ecriture et matériaux.

Emmanuel Venet, Rien.

Ian Monk, .

Claro, Cannibale lecteur.

Antoine Brea, Petites vies d'écrivains du XXe siècle.

Laurent Albarracin, Fabulaux.

P.N.A. Handschin, Traité de technique opératoire.

Stéphanie Leclerc, Le parasol de Robinson.

Derek Munn, Un paysage ordinaire.

Perrine Le Querrec et Stéphanie Buttay, Coups de ciseaux.

Jacques Josse, Liscorno.

Collectif, Pour Eric Chevillard.

Pascale Petit, Lettres d'amour et Manière d'entrer dans un cercle & d'en sortir.

Lola Lafon, La petite communiste qui ne souriait jamais.

Pierre Jourde, La première pierre.

Didier da Silva, L'Ironie du sort.

Pierre Bergounioux, Préférences.

Thomas Vinau, Juste après la pluie.

Bruce Bégout, L'Accumulation primitive de la noirceur.

Claro, Les souffrances du jeune ver de terre.

Eric Chevillard, Le désordre AZERTY.

Jean-Louis Bailly, Un divertissement.

Eric Chevillard, Péloponnèse.

Emmanuelle Pireyre, Congélations.

Jean-Michel Espitallier, L'invention de la course à pied (et autres trucs).

Leo Lionni, La botanique parallèle.

Laurent Albarracin, Le citron métabolique.

Pascale Petit, Histoir d'ouf.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Ma mère.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Mon père.

Victoria Horton, Pagaie simple.

Nina Allan, Complications.

Danielle Auby, Bleu horizon.

Richard Elman, Taxi driver.

Frigyes Karinthy, Farémido, le cinquième voyage de Gulliver.

Albin Bis, Albin saison 1, cent épisodes.

Tatiana Arfel, La deuxième vie d'Aurélien Moreau.

Sandra Moussempès, Acrobaties dessinées.

Marie Rousset, Conversation avec les plis.

Céline Minard, Faillir être flingué.

B. S. Johnson, Chalut.

Pierre Jourde, Le Maréchal absolu.

Raymond Federman, A qui de droit.

Claude Chambard, Carnet des morts.

Archives

- Lundi 28 avril à 14h55, dans le cadre de l'émission le Carnet du libraire d'Augustin Trapenard sur France Culture, Sidonie Mézaize, de la librairie Kyralina à Bucarest, parlait de Rien (qu'une affaire de regard).

- Samedi 14 juin de 17h à 18h, Pierre Jourde, Guy Goffette et moi-même étions les invités d'Augustin Trapenard pour son émission le Carnet d'or, qui portait sur le thème de la réécriture.

18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 17:15

(1) (2) (3) (4)

 

Le 3 août 1916. Mon cher Papa,

Celle-ci est particulièrement pâle et difficile à lire.

Visiblement j’ai pris le paquet à l’envers. C’est peut-être idiot.

J’ai reçu avant-hier ta carte du 23 et hier la lettre de maman du 21 et tes cartes des 24 et 25.

Ce temps de séparation et de privation de liberté : il réduit ce qu’il y a dire à presque rien et en même temps impose qu’on en dise le plus possible. Alors on parle essentiellement des lettres ou des cartes qu’on a reçues ou écrites et très peu de ce qu’elles disaient puisque de toutes façons n’ayant que très peu à dire elles ne faisaient sans doute que parler d’autres cartes ou lettres qui n’en disaient pas davantage. L’essentiel n’est pas ce qu’on dit mais bien de dire : dire c’est dire je suis là, je suis encore là. Je n’ai rien d’autre à dire mais si je ne le dis pas c’est comme si j’étais mort.

Le paquet de cartes et de lettres que j’ai à côté de moi sur la table de l’ordinateur il y en a combien ? Peut-être une centaine ? Plus ?

J’ai été heureux aussi de recevoir hier des nouvelles de mon oncle Eugène et de ma tante Jeanne ainsi que j’ai vraiment du mal à lire la suite. La phrase se termine par un nom propre qui ne me dit rien : Ducrot. Ils sont toujours en bonne santé et embrassent bien fort les chers petits. Ils espèrent qu’ils vont en classe et travaillent bien.

Je ne sais pas, je ne sais rien.

Le temps n’est pas trop mauvais ici non plus, il fait beau mais il y a souvent des orages. Je suis content de constater que Louis se civilise.

Ah ! Là pour une fois je sais. Louis, c’est le frère de mon grand-père, son frère aîné. Je m’en souviens très vaguement, ou plutôt je me souviens d’un film où je cours après les poules dans sa ferme. Louis ne s’était pas tellement civilisé, finalement. Il faut préciser – mais on l’aura peut-être deviné – que Louis, et Edmond, et Geneviève, ils ne sont pas du tout nés à la ferme ; leur père était officier supérieur.

Je suis heureux d’apprendre que Louise est reçue au brevet (?) (?)mes félicitations.

La suite est vraiment trop pâle. C’est quasi illisible.

… Je crois vous avoir déjà dit que nos lettres restaient dix jours à la censure avant de partir, il est donc impossible qu’elles arrivent en huit jours. Je crois pourtant que cette mesure est générale dans tous les camps. Depuis le 23 juillet, date où j’ai reçu mon premier envoi de pain, je n’en ai plus reçu, je ne comprends pas comment ça se fait que je n’en reçoive pas ; en général les (?) reçoivent assez régulièrement les envois, toutefois Daussy qui en reçoit du même endroit que moi n’en a pas reçu non plus. Dans la chambre il y a un camarade qui en reçoit

Cette carte est vraiment difficile à déchiffrer. Le carton en est plus foncé, comme s’il avait pris la lumière ; ça n’arrange rien.

Le mot envoi revient plusieurs fois, au lieu du mot colis. Envoi c’est plus général.

J’ai l’impression que le rien est aussi pour quelque chose dans ce changement de mot. Dans ce rien (ce rien à dire en tout cas) où le non rien est constitué par la relation matérielle (colis) et verbale (cartes et lettres) avec le reste du monde, il devient légitime de distinguer la relation elle-même – l’envoi – de la chose envoyée : colis ou carte. Le colis de pain ne vaut pas seulement comme simple colis de pain, il vaut aussi en ce qu’il est un envoi : la marque que le monde extérieur existe encore.

Qu’est-ce qu’il ne faut pas que j’aille chercher dans ce rien à dire.

Dans la suite je n’arrive à lire qu’un mot de temps en temps, sauf ceci :

Voici l'adresse. Ecris au bureau de Vevey, rue de Simplon.

Vevey en Suisse ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Michèle 18/03/2013 23:28


A ces cartes ou feuilles de papier plates, vous donnez de l'épaisseur et à ce "rien", ou "presque rien", le poids de la vie, celle du prisonnier, celle du monde extérieur, reliées l'une à
l'autre.... ce qui n'est pas rien.

PhA 19/03/2013 21:10



Je n'y suis pas pour grand-chose : la présence de l'objet entre mes mains est comme une présence.



Ambre 18/03/2013 22:11


Mais oui!!!! il y a bien une rue du Simplon à Vevey. Je vais y aller bientôt. S'il y a un colis à enlever je m'en charge [Rires]

PhA 19/03/2013 21:09



Il y a donc un passage secret de Quimper à Vevey.



 

Rien (qu'une affaire de regard) couv

Mon premier roman, indisponible depuis des années, fait l'objet d'une réédition revue et corrigée, chez Quidam éditeur bien sûr, sous le titre Rien (qu'une affaire de regard). (Mars 2014)

La quatrième de couverture.

L'accueil de la critique.

Le Carnet du Libraire, sur France Culture.

 

Couv Dans mon oreille
Dans mon oreille, illustré par Henri Galeron, aux éditions Motus (12 septembre 2013).

par le hublot (droit)

(A suivre) - J.d'Abrigeon (2) - L.Albarracin (2) - Albin - P.Alferi (2) (3) - J.Alikavazovic - N.Allan - Altan - T.Arfel - P.Arguedas - M.Arrivé (2) (3) (4) (5) (6) - D.Auby  (2) (3) - P.Autin-Grenier - L.Bablon - JL.Bailly (2) (3) - I.M.Banks - J.Baqué - C.Barreau - L.Bassmann (2) (3) (4) - E.Baudoin (2) - F.Beaune - C.Beauvoir - S.Beckett (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) - B.Bégout - Th.Beinstingel (2) (3) (4) - J.duBellay - L.BenincáG.Bergounioux (2) (3) (4) (5) (6) - P.Bergounioux (2) (3) - A.Bertina (2) - A.Bertrand - H.Bessette - P.Bettencourt - F.Bon - E.Bonnargent - M.Bonnevay - S.Bourgois - A.Bréa (2) - RD.Brinkmann - R.Butlin - O.Cadiot - JL.Caizergues (2) - N.Caligaris - I.Calvino - M.Candré - K.Čapek (2) - Casanova - Cl.Chambard - P.Chamoiseau (2) - G-O.Châteaureynaud (2) - E.Chauvier - E.Chevillard (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) - Claro (2) (3) (4) - J.Coe (2) (3) - M.Cohen (2) (3) (4) (5) - S.Coher (2) - S.T.Coleridge  (2) - Colette - Y.Colley - M.Cosnay (2) (3) (4) (5) (6) (7)JL.Coudray (2)D.da Silva (2) (3) (4) (5) (6) - D.Decourchelle (2) - M.Desbiolles - A.DiazRonda - A.Dickow (2) - Y.diManno - S.Doppelt - M.Draeger (2) - C.Dubois - M.Duplan - J.Echenoz - R.Elman - Chr.Esnault - J-M.Espitallier - E.Faye (2) - R.Federman (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - E.deFilippo - J.Filloy - G.Flaubert (2) (3) - F.Forte (2) - Em.Fournier - H.Frappat (2) (3) - Fred - M.Frering (2) - R.Froger - F.Gabriel - A-M.Garat - Ph.Garnier (2) (3) (4) (5) - R.Gary - M.Giai-Miniet - J.Giono - L.Giraudon - G.Goffette - I.Gontcharov (2) (3)S.J.Gould - J.Grandjean - Grimm - F.Griot - D.Grozdanovitch (2) (3) - D.Guillec - P.N.A.HandschinB.Heim (2) - Hergé - O.Hervy - R.Hoban (2) - E.Hocquard - Homère - V.Horton (2) - B.Jacques - R.Jirgl - B.S.Johnson (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - G.Josipovici (2) (3) (4) - J.Josse (2) (3) - J.Jouet (2) - P.Jourde (2) (3) (4) (5) (6) - F.Kafka (2) - Fe.Karinthy - Fr.Karinthy (2) - P.Katchadjian - J.Lafargue (2) (3) (4) - E.Larher - F.Léal - S.Leclercq - JMG.LeClézio - A.Lefranc (2) - LeGolvan (2) - M.Lentz - P.LePillouër - P.LeQuerrec (2) - D.Lespiau (2) - E.Levé - L.Lionni - H.Lucot (2) - S.Macher - Chr.Macquet - C.Mainardi (2) - LE.Martin - J-P.Martinet - Masse - F.Matton (2) (3) - D.MémoireH.Michaux - P.Michon - C.Minard (2) (3) (4) (5) (6) (7) - H.Mingarelli (2) (3) - Moebius - Chr.Molinier - I.Monk - D.Montebello - J.Montestrela - R.Morgiève (2) - S.Moussempès - J.Mouton (2) - D.Munn - Munoz et Sampayo - Nerval (2) (3) - Ovide - E.Pagano - Y.Pagès - J-F.Paillard - A.Parian - P.Parlant - M.Pautrel - D.Pennac - X.Person - E.Pessan (2) (3) (4) (5) - P.Petit (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17)H.Pinter - E.Pireyre (2) (3) - F.Pittau (2) - V.Pittolo (2) (3) - V.Poitrasson - M.Pons (2) - C.Portier (2) (3) - C.Prigent - D.Quélen - N.Quintane (2) (3) - E.Rabu - E.M.Remarque - M.Rivet - O.Rohe - Cl.Rosset - M.Rousset - AS.Salzman (2) - A.deSandre - N.Sarraute - J.Sautière - A.Savelli (2)E.Savitzkaya  (2) (3) (4) (5) (6) - B.Schulz - O.Scohy - P.Senges - A.Serre (2) - M.Simon - S.Smirou - M.Sonnet (2) (3) - G-Soucy - G.Stubbe - L.Suel - I.Svevo - Y.Ténédim - P.Terzian - A.Tot - E.Venet - R.Verger (2) (3) - M.Villemain (2) - Th.Vinau (2) (3) - A.Volodine (2) (3) (4) (5) (6)C.Wajsbrot - C.Ysmal - F.Yvert