Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Hublots - ISSN : 2266-324X
  • : Hublots est désormais à cette adresse : http://hublots2.blogspot.fr/
  • Contact

Les Hublots continuent sans publicité imposée à cette adresse : hublots2.blogspot.fr

 

 

- parce que la visibilité est mauvaise

- améliorer la visibilité

- sur ces hublots

- Hublots mode d'emploi

Sonde

Pêche annuelle

Samuel Beckett, Lettres I.

Claro, CosmoZ.

Pascale Petit, POOL !

Jean-Pierre Martinet, La grande vie.

Anne-Sylvie Salzman, Vivre sauvage dans les villes.

Pablo Katchadjian, Quoi faire.

Eric Pessan, Le syndrome Shéhérazade.

Marie Cosnay, Des métamorphoses.

Olivier Hervy, Agacement mécanique.

Guy Goffette, Mariana, Portugaise.

Gaétan Soucy, N'oublie pas, s'il te plaît, que je t'aime.

Jean-Louis Bailly, La Chanson du Mal-Aimant.

Gabriel Bergounioux, Dominos.

Véronique Pittolo, Une jeune fille dans tout le royaume.

Collectif, Devenirs du roman, Ecriture et matériaux.

Emmanuel Venet, Rien.

Ian Monk, .

Claro, Cannibale lecteur.

Antoine Brea, Petites vies d'écrivains du XXe siècle.

Laurent Albarracin, Fabulaux.

P.N.A. Handschin, Traité de technique opératoire.

Stéphanie Leclerc, Le parasol de Robinson.

Derek Munn, Un paysage ordinaire.

Perrine Le Querrec et Stéphanie Buttay, Coups de ciseaux.

Jacques Josse, Liscorno.

Collectif, Pour Eric Chevillard.

Pascale Petit, Lettres d'amour et Manière d'entrer dans un cercle & d'en sortir.

Lola Lafon, La petite communiste qui ne souriait jamais.

Pierre Jourde, La première pierre.

Didier da Silva, L'Ironie du sort.

Pierre Bergounioux, Préférences.

Thomas Vinau, Juste après la pluie.

Bruce Bégout, L'Accumulation primitive de la noirceur.

Claro, Les souffrances du jeune ver de terre.

Eric Chevillard, Le désordre AZERTY.

Jean-Louis Bailly, Un divertissement.

Eric Chevillard, Péloponnèse.

Emmanuelle Pireyre, Congélations.

Jean-Michel Espitallier, L'invention de la course à pied (et autres trucs).

Leo Lionni, La botanique parallèle.

Laurent Albarracin, Le citron métabolique.

Pascale Petit, Histoir d'ouf.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Ma mère.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Mon père.

Victoria Horton, Pagaie simple.

Nina Allan, Complications.

Danielle Auby, Bleu horizon.

Richard Elman, Taxi driver.

Frigyes Karinthy, Farémido, le cinquième voyage de Gulliver.

Albin Bis, Albin saison 1, cent épisodes.

Tatiana Arfel, La deuxième vie d'Aurélien Moreau.

Sandra Moussempès, Acrobaties dessinées.

Marie Rousset, Conversation avec les plis.

Céline Minard, Faillir être flingué.

B. S. Johnson, Chalut.

Pierre Jourde, Le Maréchal absolu.

Raymond Federman, A qui de droit.

Claude Chambard, Carnet des morts.

Archives

- Lundi 28 avril à 14h55, dans le cadre de l'émission le Carnet du libraire d'Augustin Trapenard sur France Culture, Sidonie Mézaize, de la librairie Kyralina à Bucarest, parlait de Rien (qu'une affaire de regard).

- Samedi 14 juin de 17h à 18h, Pierre Jourde, Guy Goffette et moi-même étions les invités d'Augustin Trapenard pour son émission le Carnet d'or, qui portait sur le thème de la réécriture.

13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 20:30

Encore un long billet que les paresseux ne vont pas lire. Pas grave : ce n’est pas moi qui l’écris, je ne fais que citer. Deux extraits, parce que dans Un homme louche, il y a deux cahiers : le journal de Jean-Daniel Dugommier à quatorze ans, le journal du même vingt-cinq ans plus tard. Si j’ai le courage, je rajoute un petit mot à la fin.

  lavomatic.jpg

 

Ma mère est à la cuisine, elle se ressert un énième café. Son cœur va finir par exploser. Je peux voir circuler le sang dans ses yeux. Les drogués à la caféine sont têtus. Si j’étais vieux, je dirais toujours : « Ce n’est pas en poussant le moteur qu’on sait quelle direction prendre. »

Je me rends compte que je vis hors de mon âge.

Marise attrape sa tasse posée sur le rebord de la table, l’anime dans sa main qui la lâche, comme effrayée par l’anse. La tasse explose par terre et répand son liquide noir encore bouillant.

Je me suis brûlée, dit-elle, et je sais qu’elle pense déjà à la prochaine tasse. Les accros ont toujours la drogue en point de mire.

Ma mère se penche et essuie.

Et merde ! gueule-t-elle enfin, comme si elle venait de comprendre qu’elle a fait une connerie.

Je ne dis rien mais je n’en pense pas moins (encore un truc de vieux).

Bon ben, se dit-elle encore à elle-même, maintenant c’est cassé. Et elle jette les bouts de tasse dans la poubelle.

Emma est dans sa chambre. Elle s’examine :

J’ai un drôle de petit cul quand même, se dit-elle. Pas mal. J’ai un drôle de petit cul.

 

François Beaune, Un homme louche, cahier I, p. 91-92.

 

Vendredi

Besoin d’action. Découvrant ma pile de linge sale, décide d’organiser à la hâte une nouvelle Expérience de Dédoublement de Personnalité au lavomatic.

Le 24/24 est presque vide. Un jeune homme me précède de quelques pas, à peu près de ma taille. Je choisis la machine 7 et lentement m’approche du distributeur de lessive. Lui a de la lessive liquide et, quand je feins de chercher de la monnaie dans ma poche, la machine 9 a entamé son cycle. Il me dit poliment au revoir et sort du lavomatic.

Quelques instants plus tard, je force la porte de la machine 9. Je fais bien attention de ne laisser aucune trace visible de l’effraction. Je vide la machine, mets mes habits à la place des siens, et referme la poignée, ce qui relance tranquillement le cycle jusqu’à essorage. Mon sac est plein de ses affaires humides. Je me remets en tête le jeune homme, ses traits fins, son visage triste, son charme lunaire. Il dégageait quelque chose d’attirant. Je quitte le magasin. Mes anciens habits tournent dans la machine. (…)

Passer les habits d’un autre procure un rare plaisir. Il faut bien sûr un temps d’adaptation à son nouveau soi : élaborer de nouvelles manières de vivre, un nouvel emploi du temps, imaginer de nouvelles activités.

Les affaires du jazzman sèchent patiemment dans le séjour. Je n’avais pas écouté de musique depuis plusieurs. mois à cause de l’acouphène. La chaîne joue en ce moment ­Africa/Brass de John Coltrane. J’ai envie d’un whisky. Demain je m’achète des clarks. Les mêmes que lui. Je me rappelle bien le modèle. J’ai eu des clarks il y a longtemps : des chaussures de félin, de silence, tout à fait ce qu’il me faut

 

Note : Après quelques jours de dédoublement, quand ­vous en aurez assez de l’homme que vous portez, rien ne ­vous empêche d’échanger son linge contre un nouveau linge. Recyclez l’identité et choisissez quelqu’un si possible de très différent, afin de créer une rupture avec l’identité précédente.

Si vous sentez que le jeu vous dépasse et que votre être est en train de se perdre, ne jetez pas pour autant à la hâte les vêtements à la poubelle. Accrochez-les à des cintres, dispersez-les dans la ville, et observez le processus de récupération naturel. Ainsi l’ancienne identité, morcelée, s’éparpillera en une multitude de mains inconnues, ce qui aura sur vous un effet apaisant.­

 

François Beaune, Un homme louche, cahier II, p. 278 à 281, Verticales, 2009.

 

 

Un homme louche, c’est un homme louche, parce qu’il louche. Entendez par-là une manière de regarder le monde. Notamment ce que Jean-Daniel Dugommier appelle la sous-réalité. Ce que ne voit pas celui qui ne louche pas – et pourtant c’est sous ses yeux. Jusqu’à être soi-même sous-réel – bien sûr. C’est donc une tragédie de la relation de l’homme au monde, où l’humour est aussi une courtoisie faite au lecteur. C’est bien dans les hublots, quoi.

Partager cet article

Repost0

commentaires

albin 14/03/2010 15:03


à l'heure qu'il est le hublot est toujours en vacances 
bien que paresseux j'ai tout séché d'un trait
pas essoré du tout
plutôt rapicolé 


PhA 14/03/2010 18:07


Rapicolé, je ne connaissais pas ; c'est joli !


Gilbert Pinna, le blog graphique 14/03/2010 12:16



La vie dense, mousseuse et tourmentée,
la grande vie essoreuse et son roulement liquidederrière le hublot du lavo-matic.



PhA 14/03/2010 12:36


Mais bien sûr ! Comment n'y ai-je pas pensé ? Merci Gilbert, je change l'image. C'est bien mieux !


Saravati 14/03/2010 11:47


ça va donner des idées aux spécialistes du recyclage !
Quand on louche, on rétrécit son chant de vision et le monde se superpose à lui-même laissant traîner ses volutes floues dans l'esprit du loucheur.
Les idées claires ne sont alors qu'une pure astraction inventée pour les autres ...
Intéressant, ce texte, j'en louche encore !


PhA 14/03/2010 12:20


Et on voit autre chose. Enfant, j'avais un copain daltonien, qui ne voyait pas les couleurs comme moi. Je n'arrivais pas être sûr d'"avoir raison".


Aléna 13/03/2010 22:59


Mais c'est génial! il faut que je lise ça! le coup du journal vingt ans après (tiens, comme les mousquetaires, qui eux ne changent pas)... peut-être que si la mode revient, il se retrouvera? et
cette expression "se retrouver"... c'est louche!


PhA 14/03/2010 10:48


Eh bien bonne lecture !


Zoë 13/03/2010 22:10


Vais-je commenter ? Non, vous saluer, oui, vous signaler ainsi que je viens roder derière vos hublots. Eh bien il s'en passe de belles


PhA 13/03/2010 22:20


Tiens, Zoë ! On évite le zoo ? C'est louche. (Ne vous formalisez pas : il m'arrive d'écrire à peu près n'importe quoi, pour voir.)


 

Rien (qu'une affaire de regard) couv

Mon premier roman, indisponible depuis des années, fait l'objet d'une réédition revue et corrigée, chez Quidam éditeur bien sûr, sous le titre Rien (qu'une affaire de regard). (Mars 2014)

La quatrième de couverture.

L'accueil de la critique.

Le Carnet du Libraire, sur France Culture.

 

Couv Dans mon oreille
Dans mon oreille, illustré par Henri Galeron, aux éditions Motus (12 septembre 2013).

par le hublot (droit)

(A suivre) - J.d'Abrigeon (2) - L.Albarracin (2) - Albin - P.Alferi (2) (3) - J.Alikavazovic - N.Allan - Altan - T.Arfel - P.Arguedas - M.Arrivé (2) (3) (4) (5) (6) - D.Auby  (2) (3) - P.Autin-Grenier - L.Bablon - JL.Bailly (2) (3) - I.M.Banks - J.Baqué - C.Barreau - L.Bassmann (2) (3) (4) - E.Baudoin (2) - F.Beaune - C.Beauvoir - S.Beckett (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) - B.Bégout - Th.Beinstingel (2) (3) (4) - J.duBellay - L.BenincáG.Bergounioux (2) (3) (4) (5) (6) - P.Bergounioux (2) (3) - A.Bertina (2) - A.Bertrand - H.Bessette - P.Bettencourt - F.Bon - E.Bonnargent - M.Bonnevay - S.Bourgois - A.Bréa (2) - RD.Brinkmann - R.Butlin - O.Cadiot - JL.Caizergues (2) - N.Caligaris - I.Calvino - M.Candré - K.Čapek (2) - Casanova - Cl.Chambard - P.Chamoiseau (2) - G-O.Châteaureynaud (2) - E.Chauvier - E.Chevillard (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) - Claro (2) (3) (4) - J.Coe (2) (3) - M.Cohen (2) (3) (4) (5) - S.Coher (2) - S.T.Coleridge  (2) - Colette - Y.Colley - M.Cosnay (2) (3) (4) (5) (6) (7)JL.Coudray (2)D.da Silva (2) (3) (4) (5) (6) - D.Decourchelle (2) - M.Desbiolles - A.DiazRonda - A.Dickow (2) - Y.diManno - S.Doppelt - M.Draeger (2) - C.Dubois - M.Duplan - J.Echenoz - R.Elman - Chr.Esnault - J-M.Espitallier - E.Faye (2) - R.Federman (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - E.deFilippo - J.Filloy - G.Flaubert (2) (3) - F.Forte (2) - Em.Fournier - H.Frappat (2) (3) - Fred - M.Frering (2) - R.Froger - F.Gabriel - A-M.Garat - Ph.Garnier (2) (3) (4) (5) - R.Gary - M.Giai-Miniet - J.Giono - L.Giraudon - G.Goffette - I.Gontcharov (2) (3)S.J.Gould - J.Grandjean - Grimm - F.Griot - D.Grozdanovitch (2) (3) - D.Guillec - P.N.A.HandschinB.Heim (2) - Hergé - O.Hervy - R.Hoban (2) - E.Hocquard - Homère - V.Horton (2) - B.Jacques - R.Jirgl - B.S.Johnson (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - G.Josipovici (2) (3) (4) - J.Josse (2) (3) - J.Jouet (2) - P.Jourde (2) (3) (4) (5) (6) - F.Kafka (2) - Fe.Karinthy - Fr.Karinthy (2) - P.Katchadjian - J.Lafargue (2) (3) (4) - E.Larher - F.Léal - S.Leclercq - JMG.LeClézio - A.Lefranc (2) - LeGolvan (2) - M.Lentz - P.LePillouër - P.LeQuerrec (2) - D.Lespiau (2) - E.Levé - L.Lionni - H.Lucot (2) - S.Macher - Chr.Macquet - C.Mainardi (2) - LE.Martin - J-P.Martinet - Masse - F.Matton (2) (3) - D.MémoireH.Michaux - P.Michon - C.Minard (2) (3) (4) (5) (6) (7) - H.Mingarelli (2) (3) - Moebius - Chr.Molinier - I.Monk - D.Montebello - J.Montestrela - R.Morgiève (2) - S.Moussempès - J.Mouton (2) - D.Munn - Munoz et Sampayo - Nerval (2) (3) - Ovide - E.Pagano - Y.Pagès - J-F.Paillard - A.Parian - P.Parlant - M.Pautrel - D.Pennac - X.Person - E.Pessan (2) (3) (4) (5) - P.Petit (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17)H.Pinter - E.Pireyre (2) (3) - F.Pittau (2) - V.Pittolo (2) (3) - V.Poitrasson - M.Pons (2) - C.Portier (2) (3) - C.Prigent - D.Quélen - N.Quintane (2) (3) - E.Rabu - E.M.Remarque - M.Rivet - O.Rohe - Cl.Rosset - M.Rousset - AS.Salzman (2) - A.deSandre - N.Sarraute - J.Sautière - A.Savelli (2)E.Savitzkaya  (2) (3) (4) (5) (6) - B.Schulz - O.Scohy - P.Senges - A.Serre (2) - M.Simon - S.Smirou - M.Sonnet (2) (3) - G-Soucy - G.Stubbe - L.Suel - I.Svevo - Y.Ténédim - P.Terzian - A.Tot - E.Venet - R.Verger (2) (3) - M.Villemain (2) - Th.Vinau (2) (3) - A.Volodine (2) (3) (4) (5) (6)C.Wajsbrot - C.Ysmal - F.Yvert