Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Hublots - ISSN : 2266-324X
  • Hublots - ISSN : 2266-324X
  • : Hublots est désormais à cette adresse : http://hublots2.blogspot.fr/
  • Contact

Les Hublots continuent sans publicité imposée à cette adresse : hublots2.blogspot.fr

 

 

- parce que la visibilité est mauvaise

- améliorer la visibilité

- sur ces hublots

- Hublots mode d'emploi

Sonde

Pêche annuelle

Samuel Beckett, Lettres I.

Claro, CosmoZ.

Pascale Petit, POOL !

Jean-Pierre Martinet, La grande vie.

Anne-Sylvie Salzman, Vivre sauvage dans les villes.

Pablo Katchadjian, Quoi faire.

Eric Pessan, Le syndrome Shéhérazade.

Marie Cosnay, Des métamorphoses.

Olivier Hervy, Agacement mécanique.

Guy Goffette, Mariana, Portugaise.

Gaétan Soucy, N'oublie pas, s'il te plaît, que je t'aime.

Jean-Louis Bailly, La Chanson du Mal-Aimant.

Gabriel Bergounioux, Dominos.

Véronique Pittolo, Une jeune fille dans tout le royaume.

Collectif, Devenirs du roman, Ecriture et matériaux.

Emmanuel Venet, Rien.

Ian Monk, .

Claro, Cannibale lecteur.

Antoine Brea, Petites vies d'écrivains du XXe siècle.

Laurent Albarracin, Fabulaux.

P.N.A. Handschin, Traité de technique opératoire.

Stéphanie Leclerc, Le parasol de Robinson.

Derek Munn, Un paysage ordinaire.

Perrine Le Querrec et Stéphanie Buttay, Coups de ciseaux.

Jacques Josse, Liscorno.

Collectif, Pour Eric Chevillard.

Pascale Petit, Lettres d'amour et Manière d'entrer dans un cercle & d'en sortir.

Lola Lafon, La petite communiste qui ne souriait jamais.

Pierre Jourde, La première pierre.

Didier da Silva, L'Ironie du sort.

Pierre Bergounioux, Préférences.

Thomas Vinau, Juste après la pluie.

Bruce Bégout, L'Accumulation primitive de la noirceur.

Claro, Les souffrances du jeune ver de terre.

Eric Chevillard, Le désordre AZERTY.

Jean-Louis Bailly, Un divertissement.

Eric Chevillard, Péloponnèse.

Emmanuelle Pireyre, Congélations.

Jean-Michel Espitallier, L'invention de la course à pied (et autres trucs).

Leo Lionni, La botanique parallèle.

Laurent Albarracin, Le citron métabolique.

Pascale Petit, Histoir d'ouf.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Ma mère.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Mon père.

Victoria Horton, Pagaie simple.

Nina Allan, Complications.

Danielle Auby, Bleu horizon.

Richard Elman, Taxi driver.

Frigyes Karinthy, Farémido, le cinquième voyage de Gulliver.

Albin Bis, Albin saison 1, cent épisodes.

Tatiana Arfel, La deuxième vie d'Aurélien Moreau.

Sandra Moussempès, Acrobaties dessinées.

Marie Rousset, Conversation avec les plis.

Céline Minard, Faillir être flingué.

B. S. Johnson, Chalut.

Pierre Jourde, Le Maréchal absolu.

Raymond Federman, A qui de droit.

Claude Chambard, Carnet des morts.

Archives

- Lundi 28 avril à 14h55, dans le cadre de l'émission le Carnet du libraire d'Augustin Trapenard sur France Culture, Sidonie Mézaize, de la librairie Kyralina à Bucarest, parlait de Rien (qu'une affaire de regard).

- Samedi 14 juin de 17h à 18h, Pierre Jourde, Guy Goffette et moi-même étions les invités d'Augustin Trapenard pour son émission le Carnet d'or, qui portait sur le thème de la réécriture.

25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 11:52

Ensuite, j’ai gagné une petite pièce attenante au salon pour fuir le monde et reprendre mes esprits. Je me suis assis dans un fauteuil. Des dizaines de mouches mortes aux ailes ajourées jonchaient le rebord intérieur de la fenêtre. D’autres séchaient, suspendues dans des toiles d’araignées arrimées aux barreaux du radiateur. Mais le silence a fait long feu car Lise et Gina – les vieilles jumelles – sont entrées, suivies d’une femme bossue, telle qu’on ne laisse plus la nature en produire. Son visage engoncé, incarné dans une énorme gibbosité qui naissait au niveau de la taille, lui enveloppait les reins et le dos. De sa posture affreusement ramassée ne dépassaient que deux minuscules bras de fourmi. Du fauteuil, je cherchais en vain à distinguer son visage car il se refusait obstinément, profondément enclos dans la surabondance de sa bosse. S’agissait-il seulement d’une femme… J’en doutais, car de là où j’étais ne me parvenait qu’un souffle appuyé et crépitant, une respiration asexuée, de bête presque, comme d’un énorme mammifère marin qu’on eût tiré de l’eau et laissé agonisant sur le rivage. Lise et Gina ont refermé la porte derrière elles sans me prêter la moindre attention, comme si je n’existais pas, et se sont mises à parler à la bossue. Et ce qu’elles disaient, j’avais l’étrange impression d’en avoir entendu des bribes plus tôt dans la soirée. Les mêmes mots, leurs phrases tournées de la même façon et qui se recoupaient, se répétant jusque dans l’intonation. Un drame dont elles avaient été témoins sur leur lieu de vacances. Peut-être avaient-elles passé la soirée à le raconter, autant de fois que le mariage comptait d’invités, pour que la nuit n’en finisse pas, que ne tarisse jamais leur satisfaction à le jouer et le rejouer, sans relâche, avec la perfection de comédiennes rompues à l’art du pathos et que toujours réenchantent les réactions interloquées de leurs auditeurs. Ces deux-là avaient trouvé dans ce drame prétexte à réinventer leur couple et leur gémellité, se complétant, s’assurant, s’interrompant ou se relançant, chacune répercutant l’écho de l’autre pour relever d’un cran leur chute à bout de lèvres et de cordes vocales.

 

Romain Verger, Fissions, Le Vampire actif, 2013, p. 96-97.

 

C’est sans doute le roman le plus narratif de Romain Verger. Mais il ne se contente pas de raconter l’histoire d’une noce désastreuse, ou monstrueuse ; comme dans Zones sensibles, Grande Ourse et Forêts noires, c’est au fond la nature humaine elle-même, notre trop évident lot commun, qui est remise en question – et cette question nous tord la bouche.

http://www.vampireactif.com/wp-content/uploads/2010/10/1%C3%A8re-de-couv-Fissions1.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alain 26/05/2013 15:28


Merci, j'y jetterai donc un oeil à l'occasion (la mutabilité de l'humanité est un élément qui me parle en effet davantage)

alain 26/05/2013 14:20


phA : Vous le vendez bien mais : l’homme qui a écrit Forêts noires ne peut pas avoir d’imaginaire singulier car son oeuvre est essentiellement technique (vous me parlez d’une référence
évidente et assumée mais ne n’est pas seulement ici une référence, phA : c’est de la pure re-pompe ! (ou, au mieux, un hommage très appuyé)). Notez que je ne m’insurge que parce que cet
ouvrage a été plébiscité par les critiques internautes et que je suis rentré dedans, contrairement à ce que vous croyez, convaincu par avance d’avoir affaire à un bijou. D’où ma déception.
Enfin, sur le côté fantastique, sachez que j’en suis un fervent amateur et que, pour cette raison même, je sens que je risque fort de m’ennuyer dans ce « Fissions » (qui ne m’a tout
l’air d’avoir, du fantastique, que les colifichets et les grelots.). A sa décharge, je trouve que Romain Verger déniche d’assez bons titres (qui font envie).

PhA 26/05/2013 14:48



Ah non, technique, Romain Verger, vraiment pas. Et je le dis d'autant plus simplement que moi-même, à l'occasion mais pas toujours, je ne crache pas sur certaines techniques pour peu que j'en
sois l'inventeur. Mais je comprends très bien que la référence au Grand Meaulnes, ainsi que d'autres motifs propres à Forêts noires vous cache (comme à d'autres commentateurs
sur ce texte) ce qui est profondément vergérien, pour dire vite : quelque chose autour de la mutabilité de l'humanité. Est-on encore certain qu'appartenir à l'humanité ait un sens, ou quelque
chose comme ça. Avant Forêts noires, Grande Ourse est passé relativement inaperçu ; c'est dommage : loin de toutes références, ce diptyque aurait sans doute eu plus de chance de
vous convaincre au moins de l'imaginaire singulier de son auteur.



alain 26/05/2013 11:31


Ce que c'est technique... J'avais lu comme ça "Forêts noires" de Romain Verger et je me suis ennuyé comme jamais. Du Alain-Fournier mal digéré... Dire que toute la critique "indépendante" va
encore s'extasier devant ce joyau ! 

PhA 26/05/2013 12:31



Quelle idée aussi de le lire "comme ça" ! Il valait sûrement mieux le lire autrement. A part dans Forêts noires où la référence est évidente et assumée, il n'y a à peu près rien de
commun entre Romain Verger et Alain-Fournier. Cela dit, je pense que Forêts noires n'est pas une bonne entrée dans son oeuvre ; on y est vite tenté de s'attacher à des motifs
traditionnels qui risquent d'occulter l'imaginaire singulier qui fait à mon sens la force de cet auteur et qui s'exprime surtout dans Grande Ourse et Zones sensibles. Plus
narratif dans son traitement que les trois livres précédents, Fissions est un bon roman fantastique qui n'a de chances d'ennuyer que les lecteurs vraiment réfractaires à ce genre.



 

Rien (qu'une affaire de regard) couv

Mon premier roman, indisponible depuis des années, fait l'objet d'une réédition revue et corrigée, chez Quidam éditeur bien sûr, sous le titre Rien (qu'une affaire de regard). (Mars 2014)

La quatrième de couverture.

L'accueil de la critique.

Le Carnet du Libraire, sur France Culture.

 

Couv Dans mon oreille
Dans mon oreille, illustré par Henri Galeron, aux éditions Motus (12 septembre 2013).

par le hublot (droit)

(A suivre) - J.d'Abrigeon (2) - L.Albarracin (2) - Albin - P.Alferi (2) (3) - J.Alikavazovic - N.Allan - Altan - T.Arfel - P.Arguedas - M.Arrivé (2) (3) (4) (5) (6) - D.Auby  (2) (3) - P.Autin-Grenier - L.Bablon - JL.Bailly (2) (3) - I.M.Banks - J.Baqué - C.Barreau - L.Bassmann (2) (3) (4) - E.Baudoin (2) - F.Beaune - C.Beauvoir - S.Beckett (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) - B.Bégout - Th.Beinstingel (2) (3) (4) - J.duBellay - L.BenincáG.Bergounioux (2) (3) (4) (5) (6) - P.Bergounioux (2) (3) - A.Bertina (2) - A.Bertrand - H.Bessette - P.Bettencourt - F.Bon - E.Bonnargent - M.Bonnevay - S.Bourgois - A.Bréa (2) - RD.Brinkmann - R.Butlin - O.Cadiot - JL.Caizergues (2) - N.Caligaris - I.Calvino - M.Candré - K.Čapek (2) - Casanova - Cl.Chambard - P.Chamoiseau (2) - G-O.Châteaureynaud (2) - E.Chauvier - E.Chevillard (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) - Claro (2) (3) (4) - J.Coe (2) (3) - M.Cohen (2) (3) (4) (5) - S.Coher (2) - S.T.Coleridge  (2) - Colette - Y.Colley - M.Cosnay (2) (3) (4) (5) (6) (7)JL.Coudray (2)D.da Silva (2) (3) (4) (5) (6) - D.Decourchelle (2) - M.Desbiolles - A.DiazRonda - A.Dickow (2) - Y.diManno - S.Doppelt - M.Draeger (2) - C.Dubois - M.Duplan - J.Echenoz - R.Elman - Chr.Esnault - J-M.Espitallier - E.Faye (2) - R.Federman (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - E.deFilippo - J.Filloy - G.Flaubert (2) (3) - F.Forte (2) - Em.Fournier - H.Frappat (2) (3) - Fred - M.Frering (2) - R.Froger - F.Gabriel - A-M.Garat - Ph.Garnier (2) (3) (4) (5) - R.Gary - M.Giai-Miniet - J.Giono - L.Giraudon - G.Goffette - I.Gontcharov (2) (3)S.J.Gould - J.Grandjean - Grimm - F.Griot - D.Grozdanovitch (2) (3) - D.Guillec - P.N.A.HandschinB.Heim (2) - Hergé - O.Hervy - R.Hoban (2) - E.Hocquard - Homère - V.Horton (2) - B.Jacques - R.Jirgl - B.S.Johnson (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - G.Josipovici (2) (3) (4) - J.Josse (2) (3) - J.Jouet (2) - P.Jourde (2) (3) (4) (5) (6) - F.Kafka (2) - Fe.Karinthy - Fr.Karinthy (2) - P.Katchadjian - J.Lafargue (2) (3) (4) - E.Larher - F.Léal - S.Leclercq - JMG.LeClézio - A.Lefranc (2) - LeGolvan (2) - M.Lentz - P.LePillouër - P.LeQuerrec (2) - D.Lespiau (2) - E.Levé - L.Lionni - H.Lucot (2) - S.Macher - Chr.Macquet - C.Mainardi (2) - LE.Martin - J-P.Martinet - Masse - F.Matton (2) (3) - D.MémoireH.Michaux - P.Michon - C.Minard (2) (3) (4) (5) (6) (7) - H.Mingarelli (2) (3) - Moebius - Chr.Molinier - I.Monk - D.Montebello - J.Montestrela - R.Morgiève (2) - S.Moussempès - J.Mouton (2) - D.Munn - Munoz et Sampayo - Nerval (2) (3) - Ovide - E.Pagano - Y.Pagès - J-F.Paillard - A.Parian - P.Parlant - M.Pautrel - D.Pennac - X.Person - E.Pessan (2) (3) (4) (5) - P.Petit (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17)H.Pinter - E.Pireyre (2) (3) - F.Pittau (2) - V.Pittolo (2) (3) - V.Poitrasson - M.Pons (2) - C.Portier (2) (3) - C.Prigent - D.Quélen - N.Quintane (2) (3) - E.Rabu - E.M.Remarque - M.Rivet - O.Rohe - Cl.Rosset - M.Rousset - AS.Salzman (2) - A.deSandre - N.Sarraute - J.Sautière - A.Savelli (2)E.Savitzkaya  (2) (3) (4) (5) (6) - B.Schulz - O.Scohy - P.Senges - A.Serre (2) - M.Simon - S.Smirou - M.Sonnet (2) (3) - G-Soucy - G.Stubbe - L.Suel - I.Svevo - Y.Ténédim - P.Terzian - A.Tot - E.Venet - R.Verger (2) (3) - M.Villemain (2) - Th.Vinau (2) (3) - A.Volodine (2) (3) (4) (5) (6)C.Wajsbrot - C.Ysmal - F.Yvert