Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Hublots - ISSN : 2266-324X
  • : Hublots est désormais à cette adresse : http://hublots2.blogspot.fr/
  • Contact

Les Hublots continuent sans publicité imposée à cette adresse : hublots2.blogspot.fr

 

 

- parce que la visibilité est mauvaise

- améliorer la visibilité

- sur ces hublots

- Hublots mode d'emploi

Sonde

Pêche annuelle

Samuel Beckett, Lettres I.

Claro, CosmoZ.

Pascale Petit, POOL !

Jean-Pierre Martinet, La grande vie.

Anne-Sylvie Salzman, Vivre sauvage dans les villes.

Pablo Katchadjian, Quoi faire.

Eric Pessan, Le syndrome Shéhérazade.

Marie Cosnay, Des métamorphoses.

Olivier Hervy, Agacement mécanique.

Guy Goffette, Mariana, Portugaise.

Gaétan Soucy, N'oublie pas, s'il te plaît, que je t'aime.

Jean-Louis Bailly, La Chanson du Mal-Aimant.

Gabriel Bergounioux, Dominos.

Véronique Pittolo, Une jeune fille dans tout le royaume.

Collectif, Devenirs du roman, Ecriture et matériaux.

Emmanuel Venet, Rien.

Ian Monk, .

Claro, Cannibale lecteur.

Antoine Brea, Petites vies d'écrivains du XXe siècle.

Laurent Albarracin, Fabulaux.

P.N.A. Handschin, Traité de technique opératoire.

Stéphanie Leclerc, Le parasol de Robinson.

Derek Munn, Un paysage ordinaire.

Perrine Le Querrec et Stéphanie Buttay, Coups de ciseaux.

Jacques Josse, Liscorno.

Collectif, Pour Eric Chevillard.

Pascale Petit, Lettres d'amour et Manière d'entrer dans un cercle & d'en sortir.

Lola Lafon, La petite communiste qui ne souriait jamais.

Pierre Jourde, La première pierre.

Didier da Silva, L'Ironie du sort.

Pierre Bergounioux, Préférences.

Thomas Vinau, Juste après la pluie.

Bruce Bégout, L'Accumulation primitive de la noirceur.

Claro, Les souffrances du jeune ver de terre.

Eric Chevillard, Le désordre AZERTY.

Jean-Louis Bailly, Un divertissement.

Eric Chevillard, Péloponnèse.

Emmanuelle Pireyre, Congélations.

Jean-Michel Espitallier, L'invention de la course à pied (et autres trucs).

Leo Lionni, La botanique parallèle.

Laurent Albarracin, Le citron métabolique.

Pascale Petit, Histoir d'ouf.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Ma mère.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Mon père.

Victoria Horton, Pagaie simple.

Nina Allan, Complications.

Danielle Auby, Bleu horizon.

Richard Elman, Taxi driver.

Frigyes Karinthy, Farémido, le cinquième voyage de Gulliver.

Albin Bis, Albin saison 1, cent épisodes.

Tatiana Arfel, La deuxième vie d'Aurélien Moreau.

Sandra Moussempès, Acrobaties dessinées.

Marie Rousset, Conversation avec les plis.

Céline Minard, Faillir être flingué.

B. S. Johnson, Chalut.

Pierre Jourde, Le Maréchal absolu.

Raymond Federman, A qui de droit.

Claude Chambard, Carnet des morts.

Archives

- Lundi 28 avril à 14h55, dans le cadre de l'émission le Carnet du libraire d'Augustin Trapenard sur France Culture, Sidonie Mézaize, de la librairie Kyralina à Bucarest, parlait de Rien (qu'une affaire de regard).

- Samedi 14 juin de 17h à 18h, Pierre Jourde, Guy Goffette et moi-même étions les invités d'Augustin Trapenard pour son émission le Carnet d'or, qui portait sur le thème de la réécriture.

23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 07:17

Hermes.jpgJe lis chez Pierre Jourde que certains croient que les éditeurs ne lisent pas les manuscrits, que le manuscrit d’un inconnu envoyé par la Poste n’a aucune chance d’être lu. Il y a même une jeune femme qui le serine à qui veut l’entendre sur son blog. (C’est chez elle que j’ai appris que j’étais un mythe. Sachez-le : ici, c’est un mythe qui vous parle.)

Cela dit je comprends très bien son scepticisme : c’est tellement invraisemblable ! D’ailleurs moi non plus je n’y ai jamais cru. C’est l’une des raisons (mais pas la seule) pour laquelle durant vingt-cinq ans ou presque d’écriture quotidienne, je n’ai pour ainsi dire jamais rien envoyé à aucun éditeur. Mais ça ne me scandalisait pas plus que ça ; au fond je n’ai jamais tenu à être moi-même publié (même si aujourd’hui il ne me déplaît pas que mes livres le soient – quand c’est bien fait). Et si M n’y avait pas cru à ma place, j’en serais encore là.

Je me souviens parfaitement de l’étonnement de mon éditeur, au Seuil, de ne pas me voir sauter au plafond. Et lui d’insister (avec honnêteté, notez-le) : Vous savez, ce qui vous arrive là, ça n’arrive qu’une fois sur mille (ou dix mille ? je ne sais plus) – décidément il voulait vraiment me voir au plafond, tandis que je restais cloué au plancher par l’incrédulité. Moins saint que Saint-Thomas, j’ai dû d’ailleurs continuer à nourrir des doutes, malgré l’évidence. N’empêche, celle-là, je ne peux pas la nier.

Maintenant, si je voulais vraiment dire ce que je pense de l’édition, je serais bien embêté. De ce que j’ai pu voir ici et là – et même ailleurs, car ma chance insolente de débutant inconscient n’a duré qu’un temps –, je ne saurais pas tirer la moindre généralité. Les pratiques diffèrent. Normal : les maisons aussi. Une idée tout de même (une évidence qui m’a d’ailleurs guidé chez mon éditeur actuel) : il vaut mieux envoyer son manuscrit à un éditeur dont on aime le travail. Maintenant, si on n’aime rien…

Partager cet article

Repost0

commentaires

Zoë 26/05/2010 17:41



J'ai lu l'orang outang. Non je pense que je ne suis pas d'humeur à supporter la noirceur, humeur qui m'a conduite à laisser mon blog en jachère. Tout cela n'est pas important, c'est de la
littérature  En ce moment j'ai trop à faire avec la vraie vie. BàV



PhA 26/05/2010 17:57



Il y a en effet des conditions nécessaires à la lecture, et qui nous dépassent. Merci d'autant plus pour la visite.



Zoë 26/05/2010 10:18



Merci pour le lien, ça m'a permis de lien en lien d'aller lire le très beau commentaire de Claro. Je suis de plus ravie de vous savoir complice. Jusqu'alors mes commentateurs étaient des anti
Chevillard. Le petit tailleur est un de mes préférés mais j'aime beaucoup la série des Crab. Pour Choir, j'y reviendrai quand j'aurai un peu plus le coeur à rire de notre méchante misère



PhA 26/05/2010 15:08



Choir, à mon sens, trouve sa source dans la deuxième partie de Sans l'orang-outan. C'est là, notamment, qu'on entend nettement, pour la première fois, le choeur qui donne son
titre à Choir (dans l'un des sens possibles, évidemment). Si vous ne l'avez pas lu, je vous le recommande avant Choir - la chute sera moins rude. Un peu comme il vaut mieux lire
Malone meurt avant de lire L'Innommable.



Dominique Hasselmann 25/05/2010 11:12



Remède aux chevilles qui gonflent : envoyer un manuscrit par la Poste (avant qu'elle ne soit entièrement privaitisée, ce qui coûtera alors les yeux de la tête), et, comme pour un concours de la
fonction publique, attendre l'affichage des résultats sur le panneau ad hoc de la faculté, si on les a toutes gardées.



PhA 25/05/2010 18:52



Ne parle de cheville qui gonfle ! Ma gauche est toute rouge et enflée sans que je sache pourquoi (sans blague). Pourtant je me surveille.



Zoë 25/05/2010 10:20



J'arrive un peu tard, mais je visite les blogs  en pointillés ces temps-ci. Chevillard, c'est Jourde qui me l'a fait découvrir et la lecture de "La littérature sans estomac " m'a
fait un bien immense parce que moi-même je pensais pis que pendre de certains des auteurs épinglés et surtout du système germano pratin. Je me suis dit s'il recommande cet Eric, c'est que ça doit
être bon. Il était peu connu.


Chevillard ne démontre rien mais il dit des milliards de choses sur l'absurdité du monde, sur nos dérisoires arrogances et surtout avec une extraordinaire maestria du langage. Je dois
cependant reconnaître que Choir est le premier que j'aie abandonné après m'être goulument jeté sur ses pages. Univers trop sombre. Pas la pêche pour absorber ça pour l'instant (plus tard
peut-être). Enfin j'ai rencontré ces deux personnes en chair et en os. Ils sont l'un et l'autre épouvantablement sympathiques (je soupçonne Depluplu d'être jaloux



PhA 25/05/2010 18:50



Moi c'est tout l'inverse : un peu bizarrement, Chevillard était le seul des auteurs commentés dans la littérature sans estomac que je connaisse à l'époque, et le bel article chaleureux
de Jourde me l'a tout de suite rendu sympathique. Pour Chevillard, j'ai raconté comment ça s'est passé pour moi ici même. (Bien sûr : Pluplu est jaloux ! Mais je l'admire de venir me dire ça sous le nez, sachant la
clef au bras qui l'attend.)



Florence 24/05/2010 19:50



@alena : de la littérature pour la jeunesse, actuellement surtout pour ados. On peut voir tout ça sur mon site. C'est trèèès loin de Chevillard, hein, pourtant j'aime beaucoup (quoique,  les
saillies d'humour hypocrite, l'invention, c'est très enfantin, il y a peut-être quelque chose de proche, à bien y réfléchir). Sinon, jamais lu Jourde. Connaissais pas. Donne envie de tenter.


Il faudrait quand même que je lise un bouquin de ce monsieur dont je me permets de commenter les articles sur son blog, Philippe Annocque, c'est cela ?



PhA 24/05/2010 20:30



On a le droit de commenter sans avoir lu les livres - du moment qu'on a lu le billet (et encore, il n'y a pas de contrôleur). (Mais ça fait toujours plaisir quand même, je ne vais pas faire ma
coquette !)


Pierre Jourde est vraiment un auteur intéressant, disparate (un livre ne suffit pas à se faire une idée) (et ce dernier aspect - notamment - m'intéresse). J'en touché un mot ici et là.



 

Rien (qu'une affaire de regard) couv

Mon premier roman, indisponible depuis des années, fait l'objet d'une réédition revue et corrigée, chez Quidam éditeur bien sûr, sous le titre Rien (qu'une affaire de regard). (Mars 2014)

La quatrième de couverture.

L'accueil de la critique.

Le Carnet du Libraire, sur France Culture.

 

Couv Dans mon oreille
Dans mon oreille, illustré par Henri Galeron, aux éditions Motus (12 septembre 2013).

par le hublot (droit)

(A suivre) - J.d'Abrigeon (2) - L.Albarracin (2) - Albin - P.Alferi (2) (3) - J.Alikavazovic - N.Allan - Altan - T.Arfel - P.Arguedas - M.Arrivé (2) (3) (4) (5) (6) - D.Auby  (2) (3) - P.Autin-Grenier - L.Bablon - JL.Bailly (2) (3) - I.M.Banks - J.Baqué - C.Barreau - L.Bassmann (2) (3) (4) - E.Baudoin (2) - F.Beaune - C.Beauvoir - S.Beckett (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) - B.Bégout - Th.Beinstingel (2) (3) (4) - J.duBellay - L.BenincáG.Bergounioux (2) (3) (4) (5) (6) - P.Bergounioux (2) (3) - A.Bertina (2) - A.Bertrand - H.Bessette - P.Bettencourt - F.Bon - E.Bonnargent - M.Bonnevay - S.Bourgois - A.Bréa (2) - RD.Brinkmann - R.Butlin - O.Cadiot - JL.Caizergues (2) - N.Caligaris - I.Calvino - M.Candré - K.Čapek (2) - Casanova - Cl.Chambard - P.Chamoiseau (2) - G-O.Châteaureynaud (2) - E.Chauvier - E.Chevillard (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) - Claro (2) (3) (4) - J.Coe (2) (3) - M.Cohen (2) (3) (4) (5) - S.Coher (2) - S.T.Coleridge  (2) - Colette - Y.Colley - M.Cosnay (2) (3) (4) (5) (6) (7)JL.Coudray (2)D.da Silva (2) (3) (4) (5) (6) - D.Decourchelle (2) - M.Desbiolles - A.DiazRonda - A.Dickow (2) - Y.diManno - S.Doppelt - M.Draeger (2) - C.Dubois - M.Duplan - J.Echenoz - R.Elman - Chr.Esnault - J-M.Espitallier - E.Faye (2) - R.Federman (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - E.deFilippo - J.Filloy - G.Flaubert (2) (3) - F.Forte (2) - Em.Fournier - H.Frappat (2) (3) - Fred - M.Frering (2) - R.Froger - F.Gabriel - A-M.Garat - Ph.Garnier (2) (3) (4) (5) - R.Gary - M.Giai-Miniet - J.Giono - L.Giraudon - G.Goffette - I.Gontcharov (2) (3)S.J.Gould - J.Grandjean - Grimm - F.Griot - D.Grozdanovitch (2) (3) - D.Guillec - P.N.A.HandschinB.Heim (2) - Hergé - O.Hervy - R.Hoban (2) - E.Hocquard - Homère - V.Horton (2) - B.Jacques - R.Jirgl - B.S.Johnson (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - G.Josipovici (2) (3) (4) - J.Josse (2) (3) - J.Jouet (2) - P.Jourde (2) (3) (4) (5) (6) - F.Kafka (2) - Fe.Karinthy - Fr.Karinthy (2) - P.Katchadjian - J.Lafargue (2) (3) (4) - E.Larher - F.Léal - S.Leclercq - JMG.LeClézio - A.Lefranc (2) - LeGolvan (2) - M.Lentz - P.LePillouër - P.LeQuerrec (2) - D.Lespiau (2) - E.Levé - L.Lionni - H.Lucot (2) - S.Macher - Chr.Macquet - C.Mainardi (2) - LE.Martin - J-P.Martinet - Masse - F.Matton (2) (3) - D.MémoireH.Michaux - P.Michon - C.Minard (2) (3) (4) (5) (6) (7) - H.Mingarelli (2) (3) - Moebius - Chr.Molinier - I.Monk - D.Montebello - J.Montestrela - R.Morgiève (2) - S.Moussempès - J.Mouton (2) - D.Munn - Munoz et Sampayo - Nerval (2) (3) - Ovide - E.Pagano - Y.Pagès - J-F.Paillard - A.Parian - P.Parlant - M.Pautrel - D.Pennac - X.Person - E.Pessan (2) (3) (4) (5) - P.Petit (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17)H.Pinter - E.Pireyre (2) (3) - F.Pittau (2) - V.Pittolo (2) (3) - V.Poitrasson - M.Pons (2) - C.Portier (2) (3) - C.Prigent - D.Quélen - N.Quintane (2) (3) - E.Rabu - E.M.Remarque - M.Rivet - O.Rohe - Cl.Rosset - M.Rousset - AS.Salzman (2) - A.deSandre - N.Sarraute - J.Sautière - A.Savelli (2)E.Savitzkaya  (2) (3) (4) (5) (6) - B.Schulz - O.Scohy - P.Senges - A.Serre (2) - M.Simon - S.Smirou - M.Sonnet (2) (3) - G-Soucy - G.Stubbe - L.Suel - I.Svevo - Y.Ténédim - P.Terzian - A.Tot - E.Venet - R.Verger (2) (3) - M.Villemain (2) - Th.Vinau (2) (3) - A.Volodine (2) (3) (4) (5) (6)C.Wajsbrot - C.Ysmal - F.Yvert