Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Hublots - ISSN : 2266-324X
  • Hublots - ISSN : 2266-324X
  • : Hublots est désormais à cette adresse : http://hublots2.blogspot.fr/
  • Contact

Les Hublots continuent sans publicité imposée à cette adresse : hublots2.blogspot.fr

 

 

- parce que la visibilité est mauvaise

- améliorer la visibilité

- sur ces hublots

- Hublots mode d'emploi

Sonde

Pêche annuelle

Samuel Beckett, Lettres I.

Claro, CosmoZ.

Pascale Petit, POOL !

Jean-Pierre Martinet, La grande vie.

Anne-Sylvie Salzman, Vivre sauvage dans les villes.

Pablo Katchadjian, Quoi faire.

Eric Pessan, Le syndrome Shéhérazade.

Marie Cosnay, Des métamorphoses.

Olivier Hervy, Agacement mécanique.

Guy Goffette, Mariana, Portugaise.

Gaétan Soucy, N'oublie pas, s'il te plaît, que je t'aime.

Jean-Louis Bailly, La Chanson du Mal-Aimant.

Gabriel Bergounioux, Dominos.

Véronique Pittolo, Une jeune fille dans tout le royaume.

Collectif, Devenirs du roman, Ecriture et matériaux.

Emmanuel Venet, Rien.

Ian Monk, .

Claro, Cannibale lecteur.

Antoine Brea, Petites vies d'écrivains du XXe siècle.

Laurent Albarracin, Fabulaux.

P.N.A. Handschin, Traité de technique opératoire.

Stéphanie Leclerc, Le parasol de Robinson.

Derek Munn, Un paysage ordinaire.

Perrine Le Querrec et Stéphanie Buttay, Coups de ciseaux.

Jacques Josse, Liscorno.

Collectif, Pour Eric Chevillard.

Pascale Petit, Lettres d'amour et Manière d'entrer dans un cercle & d'en sortir.

Lola Lafon, La petite communiste qui ne souriait jamais.

Pierre Jourde, La première pierre.

Didier da Silva, L'Ironie du sort.

Pierre Bergounioux, Préférences.

Thomas Vinau, Juste après la pluie.

Bruce Bégout, L'Accumulation primitive de la noirceur.

Claro, Les souffrances du jeune ver de terre.

Eric Chevillard, Le désordre AZERTY.

Jean-Louis Bailly, Un divertissement.

Eric Chevillard, Péloponnèse.

Emmanuelle Pireyre, Congélations.

Jean-Michel Espitallier, L'invention de la course à pied (et autres trucs).

Leo Lionni, La botanique parallèle.

Laurent Albarracin, Le citron métabolique.

Pascale Petit, Histoir d'ouf.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Ma mère.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Mon père.

Victoria Horton, Pagaie simple.

Nina Allan, Complications.

Danielle Auby, Bleu horizon.

Richard Elman, Taxi driver.

Frigyes Karinthy, Farémido, le cinquième voyage de Gulliver.

Albin Bis, Albin saison 1, cent épisodes.

Tatiana Arfel, La deuxième vie d'Aurélien Moreau.

Sandra Moussempès, Acrobaties dessinées.

Marie Rousset, Conversation avec les plis.

Céline Minard, Faillir être flingué.

B. S. Johnson, Chalut.

Pierre Jourde, Le Maréchal absolu.

Raymond Federman, A qui de droit.

Claude Chambard, Carnet des morts.

Archives

- Lundi 28 avril à 14h55, dans le cadre de l'émission le Carnet du libraire d'Augustin Trapenard sur France Culture, Sidonie Mézaize, de la librairie Kyralina à Bucarest, parlait de Rien (qu'une affaire de regard).

- Samedi 14 juin de 17h à 18h, Pierre Jourde, Guy Goffette et moi-même étions les invités d'Augustin Trapenard pour son émission le Carnet d'or, qui portait sur le thème de la réécriture.

13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 14:29

http://www.france5.fr/et-vous/userdata/c_bloc/22/22663/22663_vignette_LBusnel.jpg

Aujourd’hui comme c’est samedi j’étais au collège pour rembourser d’avance mon lundi de Pentecôte, selon une obscure mesure expiatoire dont je n’ai jamais bien saisi la signification. Arrivé plus tôt que nécessaire, je jette un œil sur les magazines en salle des profs, puisqu’il y a bien longtemps que je n’ai plus vraiment besoin d’aller chez le coiffeur. Et je tombe sur un vieux numéro de Lire, une revue dont j’avais à peu près oublié l’existence. Ce numéro-là, apparemment, date de l’automne dernier. Je vois que l’édito est de François Busnel, tiens, ce qui me fait penser que je m’étais dit qu’il faudrait peut-être que je regarde son émission un jour – j’ai un peu de mal avec la télé, il y a plusieurs chaînes et des programmes différents chaque jour, c’est difficile de s’y retrouver même si j’ai réussi à me rappeler que la série Hubots ne s’intitule pas vraiment Hubots ni même Hublots mais bien Real Humans et que c’est le jeudi soir sur Arte et ça ne parle pas de littérature. Et pendant que je divague ainsi François Busnel rigole sur la page de l’édito de ce numéro de Lire, avec l’air d’en avoir trouvé une bien bonne.

L’objet de toute cette réjouissance, c’est la rentrée littéraire 2012 : elle est « d’une excellente facture ». L’expression est bien un peu surprenante, mais c’est vrai que moi aussi j’ai lu pas mal de bons livres qui, qu’on leur ait demandé leur avis ou non, sont parus à cette période-là, selon une coutume dont je n’ai pas davantage saisi l’intérêt. En même temps, sur les je ne sais de combien de centaines de livres qui paraissent à chaque rentrée littéraire, ce serait quand même malheureux qu’il n’y en ait pas de bons. Et même, pour peu qu’on ait des goûts un peu éclectiques, c’est plutôt une source de frustration : on sait bien que beaucoup risquent de nous échapper. C’est sûrement la raison pour laquelle Busnel nous rappelle « les fulgurants éclats » d’Angot, Adam et quelques autres. Ah bon. Oui, mais manifestement, ce ne sont pas ceux-là non plus qui ont vraiment sa préférence, ceux qui font la cerise sur la facture. Ouf. Non, en réalité, il y a des éclats encore plus fulgurants, surtout deux : Quel trésor ! de Gaspard-Marie Janvier (en voilà un qui m’a complètement échappé, mais que fait donc la presse ?), quant à l’autre (des « deux meilleurs romans de la rentrée »), c’est La Vérité de l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker, que j’ai feuilleté et qui est peut-être bien un bon roman de plage après tout, c’est vrai que je n’ai pas grande expérience en cette matière que je ne fais guère que traverser vite fait pour aller nager.

Voilà donc la facture, la bonne, de cette rentrée littéraire. Avec une bonne blague, donc, quand même, dont Busnel rigole d’avance et que je garde pour la fin : « J’ajouterai volontiers à cette liste Le Maréchal absolu de Pierre Jourde » – avant de revenir illico à Janvier et Dicker. Sûr que Pierre Jourde (dont je garde précieusement le Maréchal pour l’été sinon pour la plage) a dû apprécier cette joyeuse compagnie.

J’ai juste le temps de tourner encore une page avant d’aller expliquer aux parents de CM2 à quoi ressemble l’enseignement du français en 6e, alors je la tourne – et c’est là que je saisis le concept : sur la même page, deux photos, deux auteurs, deux femmes associées, labellisées « dames de cœur » pour l’occasion : Toni Morrisson et J.K. Rowling. « Les beaux esprits s’offusqueront peut-être d’un tel rapprochement. » Nous voici prévenus. On sait ce qu’on risque à s’offusquer. Du coup je ne vais pas m’offusquer, d’ailleurs je n’ai rien contre J.K. Rowling qui a quand même fait lire pas mal de jeunes gens, lesquels sont devenus adultes et même certains, j’en connais, bons lecteurs – et très déçus par son dernier, précisément. Mais bref, ce n’est pas tellement le propos. Qu’il y ait des romans pour tous les lecteurs, ou plutôt pour toutes les lectures car chaque lecteur en a plusieurs, on ne peut que s’en réjouir. Que cela devienne le prétexte à mettre sur le même plan tout et n’importe quoi, comme beaucoup de grands éditeurs le font déjà et sont encouragés à le faire par ce genre de presse, ça ne fait rire que Busnel. D’autant plus qu’il y a un sens à tout cela. Aux yeux d’un magazine comme Lire, les auteurs se classent en effet en deux catégories : les alibis littéraires et les arguments de vente – parce que la revue, il faut aussi la vendre.

(Comme Hublots c’est gratuit, ça ne coûtera rien à personne de jeter un œil à la « Pêche annuelle », en bas à gauche ; il y a parmi d’autres quelques livres de cette rentrée oubliés par Lire.)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Didier da 16/04/2013 16:37


Heureux homme, ta calvitie te préserve de bien des étonnements (tu verrais les pages littéraires de Paris Match ! D'ailleurs, des coiffeurs qui ont Lire, il ne doit pas y en
avoir des masses...)

PhA 16/04/2013 20:43



Soyons juste (et coquet) : c'est parce que je me fais tondre à domicile que je ne fréquente plus les coiffeurs. (Alors comme ça il y a des pages littéraires dans Paris Match ? Mais c'est une
bonne nouvelle !)



marie cosnay 16/04/2013 13:00


ça ne fait rire que Busnel, oui


sauf que quand c'est toi qui raconte comme ça... moi je ris ... toute seule, avant d'aller expliquer aux parents de CM2 et aux enfants eux-mêmes que...

PhA 16/04/2013 20:40



... que lire, c'est moins simple qu'on ne le dit ?



Thyone 14/04/2013 20:59


Je vous trouve dur avec ce magazine . Lire est un excellent périodique qui balaie la littérature française er internationale. La poésie , la BD et autres types de lecture. Si l'on peut faire un
reproche à François BUSNEL c'est de calquer le magazine sur son emission TV ( La Grande Librairie ) . A moins que ce ne soit l'inverse. 

PhA 14/04/2013 21:51



C'est possible : je ne l'ai pas parcouru en entier depuis une douzaine d'années et là je n'ai eu le temps de lire que deux pages. Le fait est qu'à la lecture de ces deux pages, j'ai eu
l'impression d'avoir affaire à des personnes probablement mal informées sur la littérature contemporaine et surtout désireuses d'associer les best-sellers potentiels à la littérature certifiée
littéraire, avec un résultat plutôt cocasse comme ce tandem Dicker-Jourde où ce dernier doit qui plus est se contenter de la place arrière. La chose cela dit s'explique très bien pour les raisons
économiques de mes dernières lignes et qui dépasse largement le cas de Lire : la littérature n'intéressant pas grand-monde, on ne peut guère justifier de gros tirages sans lui associer autre
chose, d'où cette politique de vessies et lanternes savamment entrelacées pas seulement par la presse, mais aussi par les directeurs des collections à vocation littéraire des grandes maisons, où
l'on vous vend sans vergogne sous la même jaquette le pire comme le meilleur.



Michèle P 14/04/2013 15:13


Je me disais il n'y a pas longtemps que ce serait marrant un plateau chez Busnel avec :


Pascale Petit, Philippe Annocque, Claro et Jérôme Leroy


Un autre avec :


Cécile Portier, Francesco Pittau, Nathalie Quintane et Lise Beninca


Un autre


François Matton, Béatrice Rilos, Gwenaelle Stubbe et  Anna de Sandre


Puis


Pierre Bergounioux, Gabriel Bergounioux, encore Pascale Petit et encore Philippe Annocque


puis .../...


On se fait des petits plaisirs comme ça :)


 


De la liste en bas à gauche, lus pas mal... :)

PhA 14/04/2013 21:20



Sûr que ça ferait exploser l'audimat !



Michèle 13/04/2013 18:51


Pour une fois, et ce sera sans doute la seule fois, j'ai un peu d'avance sur vous : je me suis précipitée sur le Maréchal Absolu...., n'en perdant pas un mot. Un livre fascinant. Pour une fois
aussi, je n'ai pas lu le dernier livre de Toni Morrison. Pas encore. Mais, le bon mot pour le bon mot est devenu terrifiant, vendeur sans doute : "dames de coeur" me semble ne rien vouloir dire
du tout.

PhA 14/04/2013 21:19



C'est là où je voudrais bien disposer d'un peu plus de temps ; le Maréchal absolu est très certainement un livre qui en mérite, c'est pourquoi j'en délibérément retardé la lecture. Mais peu
importe, la littérature n'est pas une denrée périssable.



 

Rien (qu'une affaire de regard) couv

Mon premier roman, indisponible depuis des années, fait l'objet d'une réédition revue et corrigée, chez Quidam éditeur bien sûr, sous le titre Rien (qu'une affaire de regard). (Mars 2014)

La quatrième de couverture.

L'accueil de la critique.

Le Carnet du Libraire, sur France Culture.

 

Couv Dans mon oreille
Dans mon oreille, illustré par Henri Galeron, aux éditions Motus (12 septembre 2013).

par le hublot (droit)

(A suivre) - J.d'Abrigeon (2) - L.Albarracin (2) - Albin - P.Alferi (2) (3) - J.Alikavazovic - N.Allan - Altan - T.Arfel - P.Arguedas - M.Arrivé (2) (3) (4) (5) (6) - D.Auby  (2) (3) - P.Autin-Grenier - L.Bablon - JL.Bailly (2) (3) - I.M.Banks - J.Baqué - C.Barreau - L.Bassmann (2) (3) (4) - E.Baudoin (2) - F.Beaune - C.Beauvoir - S.Beckett (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) - B.Bégout - Th.Beinstingel (2) (3) (4) - J.duBellay - L.BenincáG.Bergounioux (2) (3) (4) (5) (6) - P.Bergounioux (2) (3) - A.Bertina (2) - A.Bertrand - H.Bessette - P.Bettencourt - F.Bon - E.Bonnargent - M.Bonnevay - S.Bourgois - A.Bréa (2) - RD.Brinkmann - R.Butlin - O.Cadiot - JL.Caizergues (2) - N.Caligaris - I.Calvino - M.Candré - K.Čapek (2) - Casanova - Cl.Chambard - P.Chamoiseau (2) - G-O.Châteaureynaud (2) - E.Chauvier - E.Chevillard (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) - Claro (2) (3) (4) - J.Coe (2) (3) - M.Cohen (2) (3) (4) (5) - S.Coher (2) - S.T.Coleridge  (2) - Colette - Y.Colley - M.Cosnay (2) (3) (4) (5) (6) (7)JL.Coudray (2)D.da Silva (2) (3) (4) (5) (6) - D.Decourchelle (2) - M.Desbiolles - A.DiazRonda - A.Dickow (2) - Y.diManno - S.Doppelt - M.Draeger (2) - C.Dubois - M.Duplan - J.Echenoz - R.Elman - Chr.Esnault - J-M.Espitallier - E.Faye (2) - R.Federman (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - E.deFilippo - J.Filloy - G.Flaubert (2) (3) - F.Forte (2) - Em.Fournier - H.Frappat (2) (3) - Fred - M.Frering (2) - R.Froger - F.Gabriel - A-M.Garat - Ph.Garnier (2) (3) (4) (5) - R.Gary - M.Giai-Miniet - J.Giono - L.Giraudon - G.Goffette - I.Gontcharov (2) (3)S.J.Gould - J.Grandjean - Grimm - F.Griot - D.Grozdanovitch (2) (3) - D.Guillec - P.N.A.HandschinB.Heim (2) - Hergé - O.Hervy - R.Hoban (2) - E.Hocquard - Homère - V.Horton (2) - B.Jacques - R.Jirgl - B.S.Johnson (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - G.Josipovici (2) (3) (4) - J.Josse (2) (3) - J.Jouet (2) - P.Jourde (2) (3) (4) (5) (6) - F.Kafka (2) - Fe.Karinthy - Fr.Karinthy (2) - P.Katchadjian - J.Lafargue (2) (3) (4) - E.Larher - F.Léal - S.Leclercq - JMG.LeClézio - A.Lefranc (2) - LeGolvan (2) - M.Lentz - P.LePillouër - P.LeQuerrec (2) - D.Lespiau (2) - E.Levé - L.Lionni - H.Lucot (2) - S.Macher - Chr.Macquet - C.Mainardi (2) - LE.Martin - J-P.Martinet - Masse - F.Matton (2) (3) - D.MémoireH.Michaux - P.Michon - C.Minard (2) (3) (4) (5) (6) (7) - H.Mingarelli (2) (3) - Moebius - Chr.Molinier - I.Monk - D.Montebello - J.Montestrela - R.Morgiève (2) - S.Moussempès - J.Mouton (2) - D.Munn - Munoz et Sampayo - Nerval (2) (3) - Ovide - E.Pagano - Y.Pagès - J-F.Paillard - A.Parian - P.Parlant - M.Pautrel - D.Pennac - X.Person - E.Pessan (2) (3) (4) (5) - P.Petit (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17)H.Pinter - E.Pireyre (2) (3) - F.Pittau (2) - V.Pittolo (2) (3) - V.Poitrasson - M.Pons (2) - C.Portier (2) (3) - C.Prigent - D.Quélen - N.Quintane (2) (3) - E.Rabu - E.M.Remarque - M.Rivet - O.Rohe - Cl.Rosset - M.Rousset - AS.Salzman (2) - A.deSandre - N.Sarraute - J.Sautière - A.Savelli (2)E.Savitzkaya  (2) (3) (4) (5) (6) - B.Schulz - O.Scohy - P.Senges - A.Serre (2) - M.Simon - S.Smirou - M.Sonnet (2) (3) - G-Soucy - G.Stubbe - L.Suel - I.Svevo - Y.Ténédim - P.Terzian - A.Tot - E.Venet - R.Verger (2) (3) - M.Villemain (2) - Th.Vinau (2) (3) - A.Volodine (2) (3) (4) (5) (6)C.Wajsbrot - C.Ysmal - F.Yvert