Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Hublots - ISSN : 2266-324X
  • Hublots - ISSN : 2266-324X
  • : Hublots est désormais à cette adresse : http://hublots2.blogspot.fr/
  • Contact

Les Hublots continuent sans publicité imposée à cette adresse : hublots2.blogspot.fr

 

 

- parce que la visibilité est mauvaise

- améliorer la visibilité

- sur ces hublots

- Hublots mode d'emploi

Sonde

Pêche annuelle

Samuel Beckett, Lettres I.

Claro, CosmoZ.

Pascale Petit, POOL !

Jean-Pierre Martinet, La grande vie.

Anne-Sylvie Salzman, Vivre sauvage dans les villes.

Pablo Katchadjian, Quoi faire.

Eric Pessan, Le syndrome Shéhérazade.

Marie Cosnay, Des métamorphoses.

Olivier Hervy, Agacement mécanique.

Guy Goffette, Mariana, Portugaise.

Gaétan Soucy, N'oublie pas, s'il te plaît, que je t'aime.

Jean-Louis Bailly, La Chanson du Mal-Aimant.

Gabriel Bergounioux, Dominos.

Véronique Pittolo, Une jeune fille dans tout le royaume.

Collectif, Devenirs du roman, Ecriture et matériaux.

Emmanuel Venet, Rien.

Ian Monk, .

Claro, Cannibale lecteur.

Antoine Brea, Petites vies d'écrivains du XXe siècle.

Laurent Albarracin, Fabulaux.

P.N.A. Handschin, Traité de technique opératoire.

Stéphanie Leclerc, Le parasol de Robinson.

Derek Munn, Un paysage ordinaire.

Perrine Le Querrec et Stéphanie Buttay, Coups de ciseaux.

Jacques Josse, Liscorno.

Collectif, Pour Eric Chevillard.

Pascale Petit, Lettres d'amour et Manière d'entrer dans un cercle & d'en sortir.

Lola Lafon, La petite communiste qui ne souriait jamais.

Pierre Jourde, La première pierre.

Didier da Silva, L'Ironie du sort.

Pierre Bergounioux, Préférences.

Thomas Vinau, Juste après la pluie.

Bruce Bégout, L'Accumulation primitive de la noirceur.

Claro, Les souffrances du jeune ver de terre.

Eric Chevillard, Le désordre AZERTY.

Jean-Louis Bailly, Un divertissement.

Eric Chevillard, Péloponnèse.

Emmanuelle Pireyre, Congélations.

Jean-Michel Espitallier, L'invention de la course à pied (et autres trucs).

Leo Lionni, La botanique parallèle.

Laurent Albarracin, Le citron métabolique.

Pascale Petit, Histoir d'ouf.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Ma mère.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Mon père.

Victoria Horton, Pagaie simple.

Nina Allan, Complications.

Danielle Auby, Bleu horizon.

Richard Elman, Taxi driver.

Frigyes Karinthy, Farémido, le cinquième voyage de Gulliver.

Albin Bis, Albin saison 1, cent épisodes.

Tatiana Arfel, La deuxième vie d'Aurélien Moreau.

Sandra Moussempès, Acrobaties dessinées.

Marie Rousset, Conversation avec les plis.

Céline Minard, Faillir être flingué.

B. S. Johnson, Chalut.

Pierre Jourde, Le Maréchal absolu.

Raymond Federman, A qui de droit.

Claude Chambard, Carnet des morts.

Archives

- Lundi 28 avril à 14h55, dans le cadre de l'émission le Carnet du libraire d'Augustin Trapenard sur France Culture, Sidonie Mézaize, de la librairie Kyralina à Bucarest, parlait de Rien (qu'une affaire de regard).

- Samedi 14 juin de 17h à 18h, Pierre Jourde, Guy Goffette et moi-même étions les invités d'Augustin Trapenard pour son émission le Carnet d'or, qui portait sur le thème de la réécriture.

15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 22:24

ou : le syndrome de l’échantillon

 

Je ne sais pas si c’est comme ça à l’étranger, mais en France et en littérature l’étranger est clairement une valeur ajoutée. Une histoire d’amour ou de mort, un polar ou un roman d’apprentissage, si ça se passe dans les faubourgs de Maputo, de Punta Arenas ou de Visakhapatnam, c’est que du bonus. La littérature, c’est fait pour ouvrir sur le monde, alors c’est mieux si ça fait voyager. Un roman guatémaltèque traduit directement de l’inuit, y a  pas à dire, tout de suite, ça fait envie. C’est évident, ça ne se discute pas.

Bon. Moi aussi j’aime bien lire des livres écrits dans d’autres langues, avec derrière eux d’autres histoires littéraires, évoquant des lieux, des milieux différents de celui de la Nationale 10. (Je parle de la Nationale 10 parce que moi je passe pas mal de temps, si je fais l’addition, sur la Nationale 10. Et même sur une portion très courte de la Nationale 10, une dizaine de kilomètres environs, que je parcours en moyenne quatre fois par jour. Je connais bien. Enfin, pas mal. Par exemple je peux vous dire qu’au feu de la Grâce de Dieu, sur le terre-plein en plein milieu de la chaussée, celui à côté duquel on s’arrête dans le sens Paris-province, eh bien il y a un minuscule bouleau qui pousse dans un interstice du bitume, que les employés de la voirie coupent à ras du sol une fois par an et qui repousse quand même. En tout cas il était là encore tout à l’heure.)

Ça ne se discute pas et c’est un sacré argument de vente. Même pour un roman en français, d’ailleurs ; c’est forcément mieux s’il est écrit par un Suisse à l’américaine.

D’ailleurs tous les écrivains français sérieux se revendiquent des influences étrangères.

(Je me demande toujours comment un écrivain peut oser reconnaître et avouer ingénument avoir subi des influences sans en rougir jusqu’au front. Moi-même j’ai subi des influences, et je sais bien que c’est pas possible autrement mais franchement quand même j’ai honte. S’inscrire dans une tradition comme on dit, eh bien y a pas de quoi se vanter. D’ailleurs moi j’ai quand même attendu quinze ou vingt ans que ça se voie moins avant d’oser proposer un texte à la publication, on a sa pudeur.)

Tout cela est bien idiot. On croit opposer des littératures différentes – comme si tout n’était pas LA littérature –, alors qu’on ne fait qu’opposer des représentations différentes (et parfaitement stéréotypées) de la littérature. Qui me dit, à moi qui ne lis guère que dans ma langue maternelle et vaguement dans une autre, que l’infime partie de la littérature, disons, japonaise, qui nous parvient à travers le filtre des traductions correspond vraiment à ce que moi, si je vivais au Japon et lisais le japonais dans le texte, j’aurais vraiment envie de lire ? Il y a fort à craindre et cher à parier que très souvent les auteurs traduits le soient notamment, outre leur réel talent, pour leur conformité à une certaine idée qu’on se fait ici de ce que la littérature doit être là-bas. Vous voyez ce que je veux dire ? Je me rappelle à ce propos quelques mots de Gabriel Josipovici (non, pas les mots, mais l’idée) si peu connu en France notamment parce que son œuvre ne correspond pas à l’idée qu’on se fait en France de la littérature anglaise contemporaine. (Alors que Ian McEwan, par exemple, beaucoup plus connu chez nous, y correspond aussi bien davantage. En plus, Gabriel Josipovici, il est même pas fichu d’avoir un nom qui sente bon son outre-manche. Heureusement qu’il y a Quidam.)

Voilà, l’auteur étranger, vu de France, c’est un peu la synecdoque obligée d’une littérature nationale qu’on lui impose de représenter. Si un jour je suis publié et invité à l’étranger, personnellement j’aimerais bien que ce ne soit pas à titre d’échantillon.

 

Tout cela, il faut bien le dire, relève d’une relation bien faible à la littérature. Mettre en avant la nationalité de l’auteur, c’est encore une manière d’éviter de parler de l’essentiel.

 

 bouleau-de-la-N10.JPG

Cliquez donc pour voir le bouleau de la Nationale 10 immortalisé par Google Map.

 

(Et ce matin je me rends compte que j'ai oublié de rappeler l'évidence : la littérature est toujours étrangère. Voilà, c'était le post-scriptum du dimanche matin.)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alena 17/12/2012 16:23


pardonnez mon audace, mais vous n'avez pas du tout une tête d'échantillon...

PhA 18/12/2012 18:14



Vous trouvez ? C'est gentil. C'est aussi que je fais tous mes efforts.



alena 17/12/2012 16:18


eh bien, c'est ça, la grâce de Dieu, Philippe...

PhA 18/12/2012 18:12



Voilà.


(Il y a quelques années, il y avait même un panneau involontairement humoristique que je regrette de n'avoir pas photographié et qui disait : "Piétons, traversez à la Grâce de Dieu".)



Lza 17/12/2012 09:35


Ce bouleau est bien outrecuidant: il risque de cacher les feux tricolores, et de causer des accidents sans nombre!


Pour ce qui est d'anoblir, éthymologiquement cela devrait signifier:"supprimer la noblesse!"

PhA 18/12/2012 18:10



Vous me faites penser qu'il faudrait que je lise Ruines-de-Rome, de Pierre Senges.



Zoë Lucider 16/12/2012 22:24


Quelle leçon il nous donne ce bouleau tout de même ! La littérature a-t-elle cette pugnacité en dépit des tombereaux de béton qui lui sont versés sur les racines ?

PhA 18/12/2012 18:05



Nature et littérature trouveront bien toujours quelques marges où se faire une petite place.


Enfin, je crois.



Depluloin 16/12/2012 16:30


"La littérature est toujours étrangère", j'aime beaucoup.


(Sinon, j'achète français moi, monsieur. Mais j'avoue, ça m'arrange beaucoup.)


 

PhA 16/12/2012 21:48



Vous avez raison aussi. Il ne faudrait pas que l'évasion par la lecture prenne modèle sur l'évasion fiscale.



 

Rien (qu'une affaire de regard) couv

Mon premier roman, indisponible depuis des années, fait l'objet d'une réédition revue et corrigée, chez Quidam éditeur bien sûr, sous le titre Rien (qu'une affaire de regard). (Mars 2014)

La quatrième de couverture.

L'accueil de la critique.

Le Carnet du Libraire, sur France Culture.

 

Couv Dans mon oreille
Dans mon oreille, illustré par Henri Galeron, aux éditions Motus (12 septembre 2013).

par le hublot (droit)

(A suivre) - J.d'Abrigeon (2) - L.Albarracin (2) - Albin - P.Alferi (2) (3) - J.Alikavazovic - N.Allan - Altan - T.Arfel - P.Arguedas - M.Arrivé (2) (3) (4) (5) (6) - D.Auby  (2) (3) - P.Autin-Grenier - L.Bablon - JL.Bailly (2) (3) - I.M.Banks - J.Baqué - C.Barreau - L.Bassmann (2) (3) (4) - E.Baudoin (2) - F.Beaune - C.Beauvoir - S.Beckett (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) - B.Bégout - Th.Beinstingel (2) (3) (4) - J.duBellay - L.BenincáG.Bergounioux (2) (3) (4) (5) (6) - P.Bergounioux (2) (3) - A.Bertina (2) - A.Bertrand - H.Bessette - P.Bettencourt - F.Bon - E.Bonnargent - M.Bonnevay - S.Bourgois - A.Bréa (2) - RD.Brinkmann - R.Butlin - O.Cadiot - JL.Caizergues (2) - N.Caligaris - I.Calvino - M.Candré - K.Čapek (2) - Casanova - Cl.Chambard - P.Chamoiseau (2) - G-O.Châteaureynaud (2) - E.Chauvier - E.Chevillard (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) - Claro (2) (3) (4) - J.Coe (2) (3) - M.Cohen (2) (3) (4) (5) - S.Coher (2) - S.T.Coleridge  (2) - Colette - Y.Colley - M.Cosnay (2) (3) (4) (5) (6) (7)JL.Coudray (2)D.da Silva (2) (3) (4) (5) (6) - D.Decourchelle (2) - M.Desbiolles - A.DiazRonda - A.Dickow (2) - Y.diManno - S.Doppelt - M.Draeger (2) - C.Dubois - M.Duplan - J.Echenoz - R.Elman - Chr.Esnault - J-M.Espitallier - E.Faye (2) - R.Federman (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - E.deFilippo - J.Filloy - G.Flaubert (2) (3) - F.Forte (2) - Em.Fournier - H.Frappat (2) (3) - Fred - M.Frering (2) - R.Froger - F.Gabriel - A-M.Garat - Ph.Garnier (2) (3) (4) (5) - R.Gary - M.Giai-Miniet - J.Giono - L.Giraudon - G.Goffette - I.Gontcharov (2) (3)S.J.Gould - J.Grandjean - Grimm - F.Griot - D.Grozdanovitch (2) (3) - D.Guillec - P.N.A.HandschinB.Heim (2) - Hergé - O.Hervy - R.Hoban (2) - E.Hocquard - Homère - V.Horton (2) - B.Jacques - R.Jirgl - B.S.Johnson (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - G.Josipovici (2) (3) (4) - J.Josse (2) (3) - J.Jouet (2) - P.Jourde (2) (3) (4) (5) (6) - F.Kafka (2) - Fe.Karinthy - Fr.Karinthy (2) - P.Katchadjian - J.Lafargue (2) (3) (4) - E.Larher - F.Léal - S.Leclercq - JMG.LeClézio - A.Lefranc (2) - LeGolvan (2) - M.Lentz - P.LePillouër - P.LeQuerrec (2) - D.Lespiau (2) - E.Levé - L.Lionni - H.Lucot (2) - S.Macher - Chr.Macquet - C.Mainardi (2) - LE.Martin - J-P.Martinet - Masse - F.Matton (2) (3) - D.MémoireH.Michaux - P.Michon - C.Minard (2) (3) (4) (5) (6) (7) - H.Mingarelli (2) (3) - Moebius - Chr.Molinier - I.Monk - D.Montebello - J.Montestrela - R.Morgiève (2) - S.Moussempès - J.Mouton (2) - D.Munn - Munoz et Sampayo - Nerval (2) (3) - Ovide - E.Pagano - Y.Pagès - J-F.Paillard - A.Parian - P.Parlant - M.Pautrel - D.Pennac - X.Person - E.Pessan (2) (3) (4) (5) - P.Petit (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17)H.Pinter - E.Pireyre (2) (3) - F.Pittau (2) - V.Pittolo (2) (3) - V.Poitrasson - M.Pons (2) - C.Portier (2) (3) - C.Prigent - D.Quélen - N.Quintane (2) (3) - E.Rabu - E.M.Remarque - M.Rivet - O.Rohe - Cl.Rosset - M.Rousset - AS.Salzman (2) - A.deSandre - N.Sarraute - J.Sautière - A.Savelli (2)E.Savitzkaya  (2) (3) (4) (5) (6) - B.Schulz - O.Scohy - P.Senges - A.Serre (2) - M.Simon - S.Smirou - M.Sonnet (2) (3) - G-Soucy - G.Stubbe - L.Suel - I.Svevo - Y.Ténédim - P.Terzian - A.Tot - E.Venet - R.Verger (2) (3) - M.Villemain (2) - Th.Vinau (2) (3) - A.Volodine (2) (3) (4) (5) (6)C.Wajsbrot - C.Ysmal - F.Yvert