Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Hublots - ISSN : 2266-324X
  • : Hublots est désormais à cette adresse : http://hublots2.blogspot.fr/
  • Contact

Les Hublots continuent sans publicité imposée à cette adresse : hublots2.blogspot.fr

 

 

- parce que la visibilité est mauvaise

- améliorer la visibilité

- sur ces hublots

- Hublots mode d'emploi

Sonde

Pêche annuelle

Samuel Beckett, Lettres I.

Claro, CosmoZ.

Pascale Petit, POOL !

Jean-Pierre Martinet, La grande vie.

Anne-Sylvie Salzman, Vivre sauvage dans les villes.

Pablo Katchadjian, Quoi faire.

Eric Pessan, Le syndrome Shéhérazade.

Marie Cosnay, Des métamorphoses.

Olivier Hervy, Agacement mécanique.

Guy Goffette, Mariana, Portugaise.

Gaétan Soucy, N'oublie pas, s'il te plaît, que je t'aime.

Jean-Louis Bailly, La Chanson du Mal-Aimant.

Gabriel Bergounioux, Dominos.

Véronique Pittolo, Une jeune fille dans tout le royaume.

Collectif, Devenirs du roman, Ecriture et matériaux.

Emmanuel Venet, Rien.

Ian Monk, .

Claro, Cannibale lecteur.

Antoine Brea, Petites vies d'écrivains du XXe siècle.

Laurent Albarracin, Fabulaux.

P.N.A. Handschin, Traité de technique opératoire.

Stéphanie Leclerc, Le parasol de Robinson.

Derek Munn, Un paysage ordinaire.

Perrine Le Querrec et Stéphanie Buttay, Coups de ciseaux.

Jacques Josse, Liscorno.

Collectif, Pour Eric Chevillard.

Pascale Petit, Lettres d'amour et Manière d'entrer dans un cercle & d'en sortir.

Lola Lafon, La petite communiste qui ne souriait jamais.

Pierre Jourde, La première pierre.

Didier da Silva, L'Ironie du sort.

Pierre Bergounioux, Préférences.

Thomas Vinau, Juste après la pluie.

Bruce Bégout, L'Accumulation primitive de la noirceur.

Claro, Les souffrances du jeune ver de terre.

Eric Chevillard, Le désordre AZERTY.

Jean-Louis Bailly, Un divertissement.

Eric Chevillard, Péloponnèse.

Emmanuelle Pireyre, Congélations.

Jean-Michel Espitallier, L'invention de la course à pied (et autres trucs).

Leo Lionni, La botanique parallèle.

Laurent Albarracin, Le citron métabolique.

Pascale Petit, Histoir d'ouf.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Ma mère.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Mon père.

Victoria Horton, Pagaie simple.

Nina Allan, Complications.

Danielle Auby, Bleu horizon.

Richard Elman, Taxi driver.

Frigyes Karinthy, Farémido, le cinquième voyage de Gulliver.

Albin Bis, Albin saison 1, cent épisodes.

Tatiana Arfel, La deuxième vie d'Aurélien Moreau.

Sandra Moussempès, Acrobaties dessinées.

Marie Rousset, Conversation avec les plis.

Céline Minard, Faillir être flingué.

B. S. Johnson, Chalut.

Pierre Jourde, Le Maréchal absolu.

Raymond Federman, A qui de droit.

Claude Chambard, Carnet des morts.

Archives

- Lundi 28 avril à 14h55, dans le cadre de l'émission le Carnet du libraire d'Augustin Trapenard sur France Culture, Sidonie Mézaize, de la librairie Kyralina à Bucarest, parlait de Rien (qu'une affaire de regard).

- Samedi 14 juin de 17h à 18h, Pierre Jourde, Guy Goffette et moi-même étions les invités d'Augustin Trapenard pour son émission le Carnet d'or, qui portait sur le thème de la réécriture.

8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 13:33

nous vous remercions de votre attention – et reprenons notre récit qui décrivait le frottement des carcasses entre elles – il faut préciser que dans la zone des carcasses ces frottements n’aboutissent à rien – totalement vains dans le sens qu’ils ne donnent aucun fruit ni aucun plaisir – ce ne sont que de vieux réflexes – dans la zone une carcasse ne peut pas engendrer une autre carcasse – elle ne peut que la frotter – l’engendrement est possible seulement quand la carcasse est transmutée dans une nouvelle forme de vie – humaine ou animale – et peut-être même en tant que plante ou objet – mais cela demanderait des confirmations qui ne sont pas à notre disposition pour le moment – en tout cas c’est en se frottant les unes contre les autres que les carcasses se stimulent entre elles dans la zone – mais sans aucune raison ni aucun résultat – c’est un peu comme de l’art pour l’art – du frottement pour du frottement – nous disons frottement parce que nous n’avons pas pu trouver un meilleur terme pour décrire l’activité sexuelle propre à la zone des carcasses – sans doute que baiser ne conviendrait pas – et offenserait sûrement les lecteurs potentiels de cette fable – surtout que ces frottements peuvent se faire aussi bien avec la carcasse d’en dessous qu’avec celle du dessus – donc disons que depuis des temps immémoriaux ces carcasses empilées les unes sur les autres sans aucune espèce d’ordre ou de logique forment un énorme tas de vieilles peaux vides qui frémissent ensemble – un tas de la forme d’une haute pyramide – plus large à sa base puisque le nombre de carcasses jetées sur ce tas de toute antiquité est forcément plus grand – durant depuis une éternité ce n’est qu’une hypothèse que nous proposons – ce tas de carcasses empilées les unes sur les autres pourrait avoir d’autres formes géométriques – ou non géométriques - nous laissons ces conjectures à l’imagination des lecteurs potentiels – parlons maintenant du processus cyclique de la transmutation – imaginons un instant chaque carcasse potentielle – humaine ou animale – faisant la queue leu leu – tenant sa position dans le circuit qui mène de la vie à la mort – et vice versa de la mort à la vie – la mort la mort toujours recommencée – comme aurait pu dire Paul Valéry – passant d’un état à l’autre par transmutation – de bas en haut – de la terre vers le ciel pourrait-on naïvement dire – pour ceux qui s’illusionnent encore de mensonges religieux – de haut en bas ou de droite à gauche – pour ceux qui se foutent de quitter la place dans une direction ou dans une autre – vivant mort – mort vivant – et revenant encore et encore – ou plutôt se répétant comme une rumeur transmissible à l’infini dans n’importe quelle direction – c’est ce processus qui permet la reproduction – grâce au sexe – disons-le tout net – ce qui confirme ce que nous énoncions plus haut – la transmutation et le sexe ne sont qu’une seule et même chose – mais laissons là ces considérations d’ordre métaphysique

 

Raymond Federman, Les Carcasses, LaureLi Léo Scheer, 2009, p. 50-52.

 

Quand j’ai choisi cet extrait pour illustrer le dernier livre de Federman, je ne savais pas que c’était le dernier. Quand j’ai lu la nouvelle chez son éditrice, je me suis trouvé heureux d’avoir eu une fois l’occasion d’entendre sa voix. J’ai un peu regretté que ma timidité vaguement bêtasse m’ait empêché de lui dire en face tout ce que je pensais de son œuvre – mais de toutes manières je n’en aurais pas eu le temps. Ici j’en ai un peu plus (enfin, pas beaucoup plus en fait).

Des Carcasses de Federman, on en parle aussi notamment chez Claro, Libr-critique, et sur Lignes de fuite.

Partager cet article

Repost0

commentaires

PhA 10/10/2009 16:49


Non non, Depluloin, mes guillemets n'étaient pas une invitation à vous en orner vous aussi ; je voulais juste souligner les différentes identités que la vie a fait assumer à Raymond Federman, et le
manque de visibilité qui, à la fin de mes études, me le faisait voir juste comme un universitaire américain spécialiste de Beckett - qu'il était aussi - mais ô combien pas seulement.


Depluloin 09/10/2009 10:27


Oui, j'ai oublié les guillemets dans mon premier commentaire qui pourrait laisser penser que je tapais sur l'épaule de l'un et de l'autre!


Depluloin 09/10/2009 10:01


Mon Dieu, Philippe! Trop tard! Tout le monde aux abris!!


Souricette 08/10/2009 19:23


Oui !
(regardant partout)
Où ça ?


PhA 09/10/2009 07:28


Au fait, chère Souricette, j'ai pensé à vous en regardant la couverture des Carcasses.


Depluloin 08/10/2009 18:56


Souricette!! La Surintendante vous demande!! Ne vous dispersez pas!!


 

Rien (qu'une affaire de regard) couv

Mon premier roman, indisponible depuis des années, fait l'objet d'une réédition revue et corrigée, chez Quidam éditeur bien sûr, sous le titre Rien (qu'une affaire de regard). (Mars 2014)

La quatrième de couverture.

L'accueil de la critique.

Le Carnet du Libraire, sur France Culture.

 

Couv Dans mon oreille
Dans mon oreille, illustré par Henri Galeron, aux éditions Motus (12 septembre 2013).

par le hublot (droit)

(A suivre) - J.d'Abrigeon (2) - L.Albarracin (2) - Albin - P.Alferi (2) (3) - J.Alikavazovic - N.Allan - Altan - T.Arfel - P.Arguedas - M.Arrivé (2) (3) (4) (5) (6) - D.Auby  (2) (3) - P.Autin-Grenier - L.Bablon - JL.Bailly (2) (3) - I.M.Banks - J.Baqué - C.Barreau - L.Bassmann (2) (3) (4) - E.Baudoin (2) - F.Beaune - C.Beauvoir - S.Beckett (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) - B.Bégout - Th.Beinstingel (2) (3) (4) - J.duBellay - L.BenincáG.Bergounioux (2) (3) (4) (5) (6) - P.Bergounioux (2) (3) - A.Bertina (2) - A.Bertrand - H.Bessette - P.Bettencourt - F.Bon - E.Bonnargent - M.Bonnevay - S.Bourgois - A.Bréa (2) - RD.Brinkmann - R.Butlin - O.Cadiot - JL.Caizergues (2) - N.Caligaris - I.Calvino - M.Candré - K.Čapek (2) - Casanova - Cl.Chambard - P.Chamoiseau (2) - G-O.Châteaureynaud (2) - E.Chauvier - E.Chevillard (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) - Claro (2) (3) (4) - J.Coe (2) (3) - M.Cohen (2) (3) (4) (5) - S.Coher (2) - S.T.Coleridge  (2) - Colette - Y.Colley - M.Cosnay (2) (3) (4) (5) (6) (7)JL.Coudray (2)D.da Silva (2) (3) (4) (5) (6) - D.Decourchelle (2) - M.Desbiolles - A.DiazRonda - A.Dickow (2) - Y.diManno - S.Doppelt - M.Draeger (2) - C.Dubois - M.Duplan - J.Echenoz - R.Elman - Chr.Esnault - J-M.Espitallier - E.Faye (2) - R.Federman (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - E.deFilippo - J.Filloy - G.Flaubert (2) (3) - F.Forte (2) - Em.Fournier - H.Frappat (2) (3) - Fred - M.Frering (2) - R.Froger - F.Gabriel - A-M.Garat - Ph.Garnier (2) (3) (4) (5) - R.Gary - M.Giai-Miniet - J.Giono - L.Giraudon - G.Goffette - I.Gontcharov (2) (3)S.J.Gould - J.Grandjean - Grimm - F.Griot - D.Grozdanovitch (2) (3) - D.Guillec - P.N.A.HandschinB.Heim (2) - Hergé - O.Hervy - R.Hoban (2) - E.Hocquard - Homère - V.Horton (2) - B.Jacques - R.Jirgl - B.S.Johnson (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - G.Josipovici (2) (3) (4) - J.Josse (2) (3) - J.Jouet (2) - P.Jourde (2) (3) (4) (5) (6) - F.Kafka (2) - Fe.Karinthy - Fr.Karinthy (2) - P.Katchadjian - J.Lafargue (2) (3) (4) - E.Larher - F.Léal - S.Leclercq - JMG.LeClézio - A.Lefranc (2) - LeGolvan (2) - M.Lentz - P.LePillouër - P.LeQuerrec (2) - D.Lespiau (2) - E.Levé - L.Lionni - H.Lucot (2) - S.Macher - Chr.Macquet - C.Mainardi (2) - LE.Martin - J-P.Martinet - Masse - F.Matton (2) (3) - D.MémoireH.Michaux - P.Michon - C.Minard (2) (3) (4) (5) (6) (7) - H.Mingarelli (2) (3) - Moebius - Chr.Molinier - I.Monk - D.Montebello - J.Montestrela - R.Morgiève (2) - S.Moussempès - J.Mouton (2) - D.Munn - Munoz et Sampayo - Nerval (2) (3) - Ovide - E.Pagano - Y.Pagès - J-F.Paillard - A.Parian - P.Parlant - M.Pautrel - D.Pennac - X.Person - E.Pessan (2) (3) (4) (5) - P.Petit (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17)H.Pinter - E.Pireyre (2) (3) - F.Pittau (2) - V.Pittolo (2) (3) - V.Poitrasson - M.Pons (2) - C.Portier (2) (3) - C.Prigent - D.Quélen - N.Quintane (2) (3) - E.Rabu - E.M.Remarque - M.Rivet - O.Rohe - Cl.Rosset - M.Rousset - AS.Salzman (2) - A.deSandre - N.Sarraute - J.Sautière - A.Savelli (2)E.Savitzkaya  (2) (3) (4) (5) (6) - B.Schulz - O.Scohy - P.Senges - A.Serre (2) - M.Simon - S.Smirou - M.Sonnet (2) (3) - G-Soucy - G.Stubbe - L.Suel - I.Svevo - Y.Ténédim - P.Terzian - A.Tot - E.Venet - R.Verger (2) (3) - M.Villemain (2) - Th.Vinau (2) (3) - A.Volodine (2) (3) (4) (5) (6)C.Wajsbrot - C.Ysmal - F.Yvert