Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Hublots - ISSN : 2266-324X
  • Hublots - ISSN : 2266-324X
  • : Hublots est désormais à cette adresse : http://hublots2.blogspot.fr/
  • Contact

Les Hublots continuent sans publicité imposée à cette adresse : hublots2.blogspot.fr

 

 

- parce que la visibilité est mauvaise

- améliorer la visibilité

- sur ces hublots

- Hublots mode d'emploi

Sonde

Pêche annuelle

Samuel Beckett, Lettres I.

Claro, CosmoZ.

Pascale Petit, POOL !

Jean-Pierre Martinet, La grande vie.

Anne-Sylvie Salzman, Vivre sauvage dans les villes.

Pablo Katchadjian, Quoi faire.

Eric Pessan, Le syndrome Shéhérazade.

Marie Cosnay, Des métamorphoses.

Olivier Hervy, Agacement mécanique.

Guy Goffette, Mariana, Portugaise.

Gaétan Soucy, N'oublie pas, s'il te plaît, que je t'aime.

Jean-Louis Bailly, La Chanson du Mal-Aimant.

Gabriel Bergounioux, Dominos.

Véronique Pittolo, Une jeune fille dans tout le royaume.

Collectif, Devenirs du roman, Ecriture et matériaux.

Emmanuel Venet, Rien.

Ian Monk, .

Claro, Cannibale lecteur.

Antoine Brea, Petites vies d'écrivains du XXe siècle.

Laurent Albarracin, Fabulaux.

P.N.A. Handschin, Traité de technique opératoire.

Stéphanie Leclerc, Le parasol de Robinson.

Derek Munn, Un paysage ordinaire.

Perrine Le Querrec et Stéphanie Buttay, Coups de ciseaux.

Jacques Josse, Liscorno.

Collectif, Pour Eric Chevillard.

Pascale Petit, Lettres d'amour et Manière d'entrer dans un cercle & d'en sortir.

Lola Lafon, La petite communiste qui ne souriait jamais.

Pierre Jourde, La première pierre.

Didier da Silva, L'Ironie du sort.

Pierre Bergounioux, Préférences.

Thomas Vinau, Juste après la pluie.

Bruce Bégout, L'Accumulation primitive de la noirceur.

Claro, Les souffrances du jeune ver de terre.

Eric Chevillard, Le désordre AZERTY.

Jean-Louis Bailly, Un divertissement.

Eric Chevillard, Péloponnèse.

Emmanuelle Pireyre, Congélations.

Jean-Michel Espitallier, L'invention de la course à pied (et autres trucs).

Leo Lionni, La botanique parallèle.

Laurent Albarracin, Le citron métabolique.

Pascale Petit, Histoir d'ouf.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Ma mère.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Mon père.

Victoria Horton, Pagaie simple.

Nina Allan, Complications.

Danielle Auby, Bleu horizon.

Richard Elman, Taxi driver.

Frigyes Karinthy, Farémido, le cinquième voyage de Gulliver.

Albin Bis, Albin saison 1, cent épisodes.

Tatiana Arfel, La deuxième vie d'Aurélien Moreau.

Sandra Moussempès, Acrobaties dessinées.

Marie Rousset, Conversation avec les plis.

Céline Minard, Faillir être flingué.

B. S. Johnson, Chalut.

Pierre Jourde, Le Maréchal absolu.

Raymond Federman, A qui de droit.

Claude Chambard, Carnet des morts.

Archives

- Lundi 28 avril à 14h55, dans le cadre de l'émission le Carnet du libraire d'Augustin Trapenard sur France Culture, Sidonie Mézaize, de la librairie Kyralina à Bucarest, parlait de Rien (qu'une affaire de regard).

- Samedi 14 juin de 17h à 18h, Pierre Jourde, Guy Goffette et moi-même étions les invités d'Augustin Trapenard pour son émission le Carnet d'or, qui portait sur le thème de la réécriture.

10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 06:21

Améliorer la visibilité (vocation initiale de ces Hublots), ce n’est pas tant l’accroître (quoique si, honnêtement ; tout de même un peu) ; c’est moins l’accroître, disons, qu’en augmenter la définition. Rendre l’image plus juste. Plus de pixels. Même si plus juste, c’est justement plus trouble, plus double, plus disparate.

(Celle d’autrui ou la mienne, même combat. Parler d’un livre que j’aime, bien sûr c’est aussi parler de moi – et d’ailleurs je peine à m’empêcher d’être fier d’une belle lecture, comme si j’en étais l’auteur. Inversement, trouver qu’un livre est raté – ou pire : qu’il n’est pas juste – est douloureux. Si je n’en parlerai pas, c’est moins pour épargner un auteur que moi-même. Je ne crois pas qu’on soit seul auteur de ses livres, mais c’est un autre sujet.)

Longtemps (vraiment très longtemps), j’ai été le Futur champion. Ça m’a pris dès l’enfance. L’adolescence n’a fait qu’aggraver la chose, l’âge adulte ne m’a pas guéri. Graphomane quotidien durant de longues années, je n’ai tenté que très peu d’envois vers les éditeurs. Un manuscrit, c’était au milieu des années 80, adressé à combien ? cinq ? six ? éditeurs. Les premiers auxquels on pense quand on voit les choses de l’extérieur. Le manuscrit, dactylographié par mes soins, était à peine lisible. (Quand je pense que le seul éditeur à m’avoir répondu d’une manière un peu personnelle à l’époque fut Grasset, ça ne me rajeunit pas.) Puis j’ai continué à écrire, de plus en plus, sans jamais rien faire lire à personne. Le Futur Champion.

C’était compter sans l’ironie pragmatique de M, qui me dit un jour : « Avec tout le temps que tu passes à écrire, ce serait quand même bien que tu écrives quelque chose qui soit publié. » C’était une plaisanterie, bien sûr, une demi-plaisanterie comme je les aime aussi, et – bizarrement – je l’ai prise au mot. (Au fond, je sais bien que je l’ai prise au mot parce que je savais très bien, pas fou, qu’aucun éditeur jamais ne jetterait un œil à mon travail : je ne risquais pas grand-chose. Timoré ? sans aucun doute.)

Alors j’ai acheté un ordinateur, j’ai appris à m’en servir, et j’ai commencé à écrire « quelque chose qui soit publié ». (Au subjonctif, bien sûr.) Donc, un roman. En baissant, consciemment, les exigences d’écriture qui étaient les miennes. (Qu’on ne se trompe pas sur le sens de ces derniers mots : mes exigences d’écriture avaient vraiment besoin d’être sinon baissées, du moins révisées, car je n’écrivais plus guère que de toutes petites choses, non sans charme, mais assez misérables. Penser au lecteur possible, à ce moment-là, ça a été comme une respiration.) Pris au jeu, j’ai essayé tout de même de rester aussi juste que possible.

C’est curieux quand même, comment les choses ne se passent pas comme prévu : le projet, à peine proposé (aux mêmes éditeurs que quinze ou seize ans auparavant, un peu moins même), a été accepté, par une grande maison. Je n’y ai pas cru. En même temps, j’ai senti, confusément, qu’il se faisait sur ma personne une sorte d’erreur de casting. Sans doute y étais-je pour quelque chose : je n’étais pas tout à fait moi-même. Mais il faut dire aussi que n’être pas soi-même, c’est le ressort de mon écriture.

N’être pas soi-même, c’est en effet ce qui pousse à proposer autre chose, quelque chose en apparence de très différent (sauf qu’au fond, c’est toujours la même chose : pas soi-même). Ça étonne, ça déroute, ça déçoit. Il y a des auteurs qui réécrivent sans cesse presque le même livre, tendant vers quelque chose, et cette tension me touche. Il y en a d’autres qui se déplacent autour d’un même objet, s’étonnant de le voir chaque fois si différent alors qu’il n’est qu’un ; je suis plutôt de ceux-là, je crois.

C’est pourquoi j’ai voulu, dans mes Hublots des machines, donner à lire, à voir, des choses encore différentes, différentes de ce qui est déjà publié, différentes du Liquide prêt à paraître, et pourquoi pas différentes encore du prochain à suivre : histoire de donner une image plus juste du pot (autour duquel je tourne).

 

Si je reste quelques jours sans poster ni répondre aux commentaires, ne m’en tenez pas rigueur : je serai parti ramasser des coquillages.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ambre 28/12/2009 21:40


Ce blog est VERTIGINEUX. C'est la première fois que je tourne comme çà "autour d'UN pot". D'ici je saute chez Pierre Jourde, je reviens, je repars chez Grozdanovitch, je reviens ici sur Chroniques
de la mort vive et je lis le beau texte "L'absente".
Je suis un derviche tourneur. Enivrant! J'arrête je vais rentrer en transe.
Désolée, j'avais dit que je me ferai plus discrète;-) mais çà me met en joie toutes ces échappées... belles.


PhA 29/12/2009 10:06


Dansez, Ambre, dansez !


Dominique Hasselmann 18/05/2009 13:30

La marée montante aura donc déposé finalement le liquide amniotique ou amnésique longtemps mariné... Une vague porte un livre, un livre peut être mascaret (Mandiargues l'a prouvé).

Pascale 17/04/2009 07:49

Aujourd'hui est un grand jour qui se fête, même en vacances!

Christophe Borhen 16/04/2009 09:06

Alors bon ramassage de coquillages.Liquide, J -1...

brigetoun 15/04/2009 19:03

et zut ! maladroite !
je continue : le reste aussi mais je ne peux me l'approprier

 

Rien (qu'une affaire de regard) couv

Mon premier roman, indisponible depuis des années, fait l'objet d'une réédition revue et corrigée, chez Quidam éditeur bien sûr, sous le titre Rien (qu'une affaire de regard). (Mars 2014)

La quatrième de couverture.

L'accueil de la critique.

Le Carnet du Libraire, sur France Culture.

 

Couv Dans mon oreille
Dans mon oreille, illustré par Henri Galeron, aux éditions Motus (12 septembre 2013).

par le hublot (droit)

(A suivre) - J.d'Abrigeon (2) - L.Albarracin (2) - Albin - P.Alferi (2) (3) - J.Alikavazovic - N.Allan - Altan - T.Arfel - P.Arguedas - M.Arrivé (2) (3) (4) (5) (6) - D.Auby  (2) (3) - P.Autin-Grenier - L.Bablon - JL.Bailly (2) (3) - I.M.Banks - J.Baqué - C.Barreau - L.Bassmann (2) (3) (4) - E.Baudoin (2) - F.Beaune - C.Beauvoir - S.Beckett (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) - B.Bégout - Th.Beinstingel (2) (3) (4) - J.duBellay - L.BenincáG.Bergounioux (2) (3) (4) (5) (6) - P.Bergounioux (2) (3) - A.Bertina (2) - A.Bertrand - H.Bessette - P.Bettencourt - F.Bon - E.Bonnargent - M.Bonnevay - S.Bourgois - A.Bréa (2) - RD.Brinkmann - R.Butlin - O.Cadiot - JL.Caizergues (2) - N.Caligaris - I.Calvino - M.Candré - K.Čapek (2) - Casanova - Cl.Chambard - P.Chamoiseau (2) - G-O.Châteaureynaud (2) - E.Chauvier - E.Chevillard (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) - Claro (2) (3) (4) - J.Coe (2) (3) - M.Cohen (2) (3) (4) (5) - S.Coher (2) - S.T.Coleridge  (2) - Colette - Y.Colley - M.Cosnay (2) (3) (4) (5) (6) (7)JL.Coudray (2)D.da Silva (2) (3) (4) (5) (6) - D.Decourchelle (2) - M.Desbiolles - A.DiazRonda - A.Dickow (2) - Y.diManno - S.Doppelt - M.Draeger (2) - C.Dubois - M.Duplan - J.Echenoz - R.Elman - Chr.Esnault - J-M.Espitallier - E.Faye (2) - R.Federman (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - E.deFilippo - J.Filloy - G.Flaubert (2) (3) - F.Forte (2) - Em.Fournier - H.Frappat (2) (3) - Fred - M.Frering (2) - R.Froger - F.Gabriel - A-M.Garat - Ph.Garnier (2) (3) (4) (5) - R.Gary - M.Giai-Miniet - J.Giono - L.Giraudon - G.Goffette - I.Gontcharov (2) (3)S.J.Gould - J.Grandjean - Grimm - F.Griot - D.Grozdanovitch (2) (3) - D.Guillec - P.N.A.HandschinB.Heim (2) - Hergé - O.Hervy - R.Hoban (2) - E.Hocquard - Homère - V.Horton (2) - B.Jacques - R.Jirgl - B.S.Johnson (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - G.Josipovici (2) (3) (4) - J.Josse (2) (3) - J.Jouet (2) - P.Jourde (2) (3) (4) (5) (6) - F.Kafka (2) - Fe.Karinthy - Fr.Karinthy (2) - P.Katchadjian - J.Lafargue (2) (3) (4) - E.Larher - F.Léal - S.Leclercq - JMG.LeClézio - A.Lefranc (2) - LeGolvan (2) - M.Lentz - P.LePillouër - P.LeQuerrec (2) - D.Lespiau (2) - E.Levé - L.Lionni - H.Lucot (2) - S.Macher - Chr.Macquet - C.Mainardi (2) - LE.Martin - J-P.Martinet - Masse - F.Matton (2) (3) - D.MémoireH.Michaux - P.Michon - C.Minard (2) (3) (4) (5) (6) (7) - H.Mingarelli (2) (3) - Moebius - Chr.Molinier - I.Monk - D.Montebello - J.Montestrela - R.Morgiève (2) - S.Moussempès - J.Mouton (2) - D.Munn - Munoz et Sampayo - Nerval (2) (3) - Ovide - E.Pagano - Y.Pagès - J-F.Paillard - A.Parian - P.Parlant - M.Pautrel - D.Pennac - X.Person - E.Pessan (2) (3) (4) (5) - P.Petit (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17)H.Pinter - E.Pireyre (2) (3) - F.Pittau (2) - V.Pittolo (2) (3) - V.Poitrasson - M.Pons (2) - C.Portier (2) (3) - C.Prigent - D.Quélen - N.Quintane (2) (3) - E.Rabu - E.M.Remarque - M.Rivet - O.Rohe - Cl.Rosset - M.Rousset - AS.Salzman (2) - A.deSandre - N.Sarraute - J.Sautière - A.Savelli (2)E.Savitzkaya  (2) (3) (4) (5) (6) - B.Schulz - O.Scohy - P.Senges - A.Serre (2) - M.Simon - S.Smirou - M.Sonnet (2) (3) - G-Soucy - G.Stubbe - L.Suel - I.Svevo - Y.Ténédim - P.Terzian - A.Tot - E.Venet - R.Verger (2) (3) - M.Villemain (2) - Th.Vinau (2) (3) - A.Volodine (2) (3) (4) (5) (6)C.Wajsbrot - C.Ysmal - F.Yvert