Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Hublots - ISSN : 2266-324X
  • : Hublots est désormais à cette adresse : http://hublots2.blogspot.fr/
  • Contact

Les Hublots continuent sans publicité imposée à cette adresse : hublots2.blogspot.fr

 

 

- parce que la visibilité est mauvaise

- améliorer la visibilité

- sur ces hublots

- Hublots mode d'emploi

Sonde

Pêche annuelle

Samuel Beckett, Lettres I.

Claro, CosmoZ.

Pascale Petit, POOL !

Jean-Pierre Martinet, La grande vie.

Anne-Sylvie Salzman, Vivre sauvage dans les villes.

Pablo Katchadjian, Quoi faire.

Eric Pessan, Le syndrome Shéhérazade.

Marie Cosnay, Des métamorphoses.

Olivier Hervy, Agacement mécanique.

Guy Goffette, Mariana, Portugaise.

Gaétan Soucy, N'oublie pas, s'il te plaît, que je t'aime.

Jean-Louis Bailly, La Chanson du Mal-Aimant.

Gabriel Bergounioux, Dominos.

Véronique Pittolo, Une jeune fille dans tout le royaume.

Collectif, Devenirs du roman, Ecriture et matériaux.

Emmanuel Venet, Rien.

Ian Monk, .

Claro, Cannibale lecteur.

Antoine Brea, Petites vies d'écrivains du XXe siècle.

Laurent Albarracin, Fabulaux.

P.N.A. Handschin, Traité de technique opératoire.

Stéphanie Leclerc, Le parasol de Robinson.

Derek Munn, Un paysage ordinaire.

Perrine Le Querrec et Stéphanie Buttay, Coups de ciseaux.

Jacques Josse, Liscorno.

Collectif, Pour Eric Chevillard.

Pascale Petit, Lettres d'amour et Manière d'entrer dans un cercle & d'en sortir.

Lola Lafon, La petite communiste qui ne souriait jamais.

Pierre Jourde, La première pierre.

Didier da Silva, L'Ironie du sort.

Pierre Bergounioux, Préférences.

Thomas Vinau, Juste après la pluie.

Bruce Bégout, L'Accumulation primitive de la noirceur.

Claro, Les souffrances du jeune ver de terre.

Eric Chevillard, Le désordre AZERTY.

Jean-Louis Bailly, Un divertissement.

Eric Chevillard, Péloponnèse.

Emmanuelle Pireyre, Congélations.

Jean-Michel Espitallier, L'invention de la course à pied (et autres trucs).

Leo Lionni, La botanique parallèle.

Laurent Albarracin, Le citron métabolique.

Pascale Petit, Histoir d'ouf.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Ma mère.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Mon père.

Victoria Horton, Pagaie simple.

Nina Allan, Complications.

Danielle Auby, Bleu horizon.

Richard Elman, Taxi driver.

Frigyes Karinthy, Farémido, le cinquième voyage de Gulliver.

Albin Bis, Albin saison 1, cent épisodes.

Tatiana Arfel, La deuxième vie d'Aurélien Moreau.

Sandra Moussempès, Acrobaties dessinées.

Marie Rousset, Conversation avec les plis.

Céline Minard, Faillir être flingué.

B. S. Johnson, Chalut.

Pierre Jourde, Le Maréchal absolu.

Raymond Federman, A qui de droit.

Claude Chambard, Carnet des morts.

Archives

- Lundi 28 avril à 14h55, dans le cadre de l'émission le Carnet du libraire d'Augustin Trapenard sur France Culture, Sidonie Mézaize, de la librairie Kyralina à Bucarest, parlait de Rien (qu'une affaire de regard).

- Samedi 14 juin de 17h à 18h, Pierre Jourde, Guy Goffette et moi-même étions les invités d'Augustin Trapenard pour son émission le Carnet d'or, qui portait sur le thème de la réécriture.

18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 06:39

Albert a dit : Joseph, mon pote, toi qui es né ici : nom de dieu, tu peux me dire ce je suis censé faire avec les gamins de ce quartier ? J’en ai rien à foutre qu’ils s’enfilent dans mon dos, mais quand ils balancent des paquets de capotes dans la poubelle en plein milieu de mon cours, qu’est-ce que je suis censé faire ?

Joseph a dit : Fais pas attention.

Albert a dit : Le problème, c’est que je rougis, je rougis.

Joseph a dit : Tu vas pas me faire croire que tu mènes une vie monacale, mec, avec toutes les nénettes qui papillonnent dans cette maison. C’était qui, avant-­hier soir, par exemple ? Ta régulière ?

Albert a dit : Non, celle d’un autre. Je voudrais pas que tu croies qu’on profite d’elle ou quoi que soit. Je vais te raconter une histoire marrante sur elle, mon vieux, enfin, j’espère au moins que tu vas la trouver marrante. Cette nana, avec qui j’étais il y a trois ans, j’en pinçais pour elle, je l’avoue, et pas qu’un peu. Et puis, j’ai poussé le bouchon un peu trop loin, comme d’habitude, c’est un mécanisme de défense, une sorte de besoin d’être blessé, alors j’y vais un peu fort – donc, je l’avais pas revue depuis deux ou trois ans, et puis il m’est arrivé un truc qui ne m’était jamais arrivé avant – je suis, si l’on peut dire, devenu ami avec elle – mais il n’y avait rien de sexuel dans l’histoire – ne te marre pas –, je l’em­menais en soirée ou ailleurs et ça me faisait plaisir – enfin, j’avais pas à me ronger les sangs si elle par­lait à un autre ou si quelqu’un lui faisait du gringue – et ça fonctionnait très bien comme ça, et il se trouve que je connais le type qu’elle va épou­ser – elle se marie dans trois semaines – et je l’aime beaucoup ce type, en plus. Pour résumer, c’est une belle amitié sans ambiguïté : mais avant-hier soir, voilà qu’elle débarque un peu après mon retour de l’école – tu sais dans quel état je suis quand je reviens du boulot, complètement lessivé, mon cer­veau tourne au ralenti pendant au moins une heure. Enfin bref, je lui fais un thé, je lui file un ou deux biscuits et on papote tranquillement, et tout ça est gentiment popote, et sur ce, voilà qu’elle décide d’aller se laver les cheveux, alors je lui dis à quel point je trouve tout ça un peu popote, et est-ce qu’elle ne prend pas trop ses foutues aises comme si j’étais Mike, son foutu fiancé. Alors, elle dit Non, elle trouve qu’elle est très sexy comme ça. Ce à quoi je ne peux rien faire d’autre que rigoler, sous cape. Enfin, quand je suis à nouveau capable de penser, je lui propose d’aller au théâtre, j’ai pas envie de passer toute la soirée à papoter avec elle, sachant qu’il n’y a aucune chance pour que ça se passe comme ça ce serait passé si elle était été n’importe quelle autre nana, mais elle n’est carrément pas chaude pour sortir. Malheureusement, je m’en suis rendu compte seulement plus tard, bon, finalement on arrive à ce foutu théâtre, et tu devineras jamais ? Elle s’endort – et pas qu’une fois, non, deux, une fois à chaque acte. Bon, je sais que la pièce était à chier – le théâtre est mort, mon pote, mort et enterré, tu sais, surtout le théâtre intellectuel, et tous ces foutus cri­tiques nous mènent en bateau avec leurs papiers à deux sous – mais quand même ! Enfin bref, j’en reviens à mes moutons, t’en fais pas, la nuit dernière elle m’appelle et elle me demande si j’ai aimé la pièce. Pas vraiment, je lui dis. Moi non plus, et elle répond, je regrette qu’on y soit allés. Et qu’est-ce que tu aurais préféré faire, je lui demande. Rester chez toi et faire l'amour, qu’elle dit. Nom de dieu ! Et elle se marie dans trois semaines, avec ça !

Joseph a dit : C’est comme ça les nanas.

Albert a dit : Tu remarqueras qu’elle n’a pas été foutue de le dire quand c’était le moment – si c’est ce qu’elle avait vraiment voulu, elle me l’aurait dit à ce moment-­là, tu crois pas ?

Joseph a dit : Pas forcément. Les nanas, tu sais.

Albert a dit : Je te jure, joseph, j’arrive pas à m’expliquer l’attitude des femmes vis-à-vis des hommes. Tout ça me dépasse. Comme ces minettes à l’école, dont je te parlais à l’instant, avant que je m’égare. Elles viennent vers moi après la pause de midi – je suis sûr qu’elles se font quelques passes dans le coin –, je le sens bien, mon pote, fais moi confiance. Elles viennent de s’envoyer ­en l’air quelque part. Et elles se pointent, se collent à mon bureau, en pensant sûrement que je n’ai aucune idée de leurs manigances. Ou tout simplement pour voir si je suis au courant et si j’ai assez de cran pour l’ouvrir. N’importe qui péterait un plomb.

Joseph a dit : Fais comme si de rien n’était.

Albert a dit : C’est trop me demander.

Joseph a dit : C’est toi qui a des soucis de libido, mon pote, la libido, c’est ça ton problème.

B.S. Johnson, Albert Angelo, Quidam 2009, p. 146 à 149.

Partager cet article

Repost0

commentaires

PhA 24/03/2009 20:27

Oui, le livre est très drôle dans l'ensemble ; son écriture est aussi très libre et très inventive, j'ai essayé d'en donner quelques exemples dans mon billet suivant (parmi ceux qui supportent la mise en page du blog).

thibault 24/03/2009 19:50

Très drôle. ça peut ressembler à certaines femmes, en effet.

PhA 18/03/2009 17:46

Une inventivité et une liberté d'écriture rare et stimulante. J'en mettrai d'autres passages demain, pour la variété.(Peux pas t'aider pour le nom de cet auteur américain. Mais en effet le thème - celui de l'enseignement -, à mon sens, même s'il est traité avec beaucoup de vérité, n'en est pas moins qu'un "sujet apparent".)

Pascale 18/03/2009 15:18

Une écriture qui - plus encore que le thème - me rappelle un auteur américain contemporain, je n'arrive pas à mettre un nom sur mon impression ! Ravie en tout cas, de découvrir ces lignes de Brian Stanley Jonhson réhabilité dans la mémoire collective.

 

Rien (qu'une affaire de regard) couv

Mon premier roman, indisponible depuis des années, fait l'objet d'une réédition revue et corrigée, chez Quidam éditeur bien sûr, sous le titre Rien (qu'une affaire de regard). (Mars 2014)

La quatrième de couverture.

L'accueil de la critique.

Le Carnet du Libraire, sur France Culture.

 

Couv Dans mon oreille
Dans mon oreille, illustré par Henri Galeron, aux éditions Motus (12 septembre 2013).

par le hublot (droit)

(A suivre) - J.d'Abrigeon (2) - L.Albarracin (2) - Albin - P.Alferi (2) (3) - J.Alikavazovic - N.Allan - Altan - T.Arfel - P.Arguedas - M.Arrivé (2) (3) (4) (5) (6) - D.Auby  (2) (3) - P.Autin-Grenier - L.Bablon - JL.Bailly (2) (3) - I.M.Banks - J.Baqué - C.Barreau - L.Bassmann (2) (3) (4) - E.Baudoin (2) - F.Beaune - C.Beauvoir - S.Beckett (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) - B.Bégout - Th.Beinstingel (2) (3) (4) - J.duBellay - L.BenincáG.Bergounioux (2) (3) (4) (5) (6) - P.Bergounioux (2) (3) - A.Bertina (2) - A.Bertrand - H.Bessette - P.Bettencourt - F.Bon - E.Bonnargent - M.Bonnevay - S.Bourgois - A.Bréa (2) - RD.Brinkmann - R.Butlin - O.Cadiot - JL.Caizergues (2) - N.Caligaris - I.Calvino - M.Candré - K.Čapek (2) - Casanova - Cl.Chambard - P.Chamoiseau (2) - G-O.Châteaureynaud (2) - E.Chauvier - E.Chevillard (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) - Claro (2) (3) (4) - J.Coe (2) (3) - M.Cohen (2) (3) (4) (5) - S.Coher (2) - S.T.Coleridge  (2) - Colette - Y.Colley - M.Cosnay (2) (3) (4) (5) (6) (7)JL.Coudray (2)D.da Silva (2) (3) (4) (5) (6) - D.Decourchelle (2) - M.Desbiolles - A.DiazRonda - A.Dickow (2) - Y.diManno - S.Doppelt - M.Draeger (2) - C.Dubois - M.Duplan - J.Echenoz - R.Elman - Chr.Esnault - J-M.Espitallier - E.Faye (2) - R.Federman (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - E.deFilippo - J.Filloy - G.Flaubert (2) (3) - F.Forte (2) - Em.Fournier - H.Frappat (2) (3) - Fred - M.Frering (2) - R.Froger - F.Gabriel - A-M.Garat - Ph.Garnier (2) (3) (4) (5) - R.Gary - M.Giai-Miniet - J.Giono - L.Giraudon - G.Goffette - I.Gontcharov (2) (3)S.J.Gould - J.Grandjean - Grimm - F.Griot - D.Grozdanovitch (2) (3) - D.Guillec - P.N.A.HandschinB.Heim (2) - Hergé - O.Hervy - R.Hoban (2) - E.Hocquard - Homère - V.Horton (2) - B.Jacques - R.Jirgl - B.S.Johnson (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - G.Josipovici (2) (3) (4) - J.Josse (2) (3) - J.Jouet (2) - P.Jourde (2) (3) (4) (5) (6) - F.Kafka (2) - Fe.Karinthy - Fr.Karinthy (2) - P.Katchadjian - J.Lafargue (2) (3) (4) - E.Larher - F.Léal - S.Leclercq - JMG.LeClézio - A.Lefranc (2) - LeGolvan (2) - M.Lentz - P.LePillouër - P.LeQuerrec (2) - D.Lespiau (2) - E.Levé - L.Lionni - H.Lucot (2) - S.Macher - Chr.Macquet - C.Mainardi (2) - LE.Martin - J-P.Martinet - Masse - F.Matton (2) (3) - D.MémoireH.Michaux - P.Michon - C.Minard (2) (3) (4) (5) (6) (7) - H.Mingarelli (2) (3) - Moebius - Chr.Molinier - I.Monk - D.Montebello - J.Montestrela - R.Morgiève (2) - S.Moussempès - J.Mouton (2) - D.Munn - Munoz et Sampayo - Nerval (2) (3) - Ovide - E.Pagano - Y.Pagès - J-F.Paillard - A.Parian - P.Parlant - M.Pautrel - D.Pennac - X.Person - E.Pessan (2) (3) (4) (5) - P.Petit (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17)H.Pinter - E.Pireyre (2) (3) - F.Pittau (2) - V.Pittolo (2) (3) - V.Poitrasson - M.Pons (2) - C.Portier (2) (3) - C.Prigent - D.Quélen - N.Quintane (2) (3) - E.Rabu - E.M.Remarque - M.Rivet - O.Rohe - Cl.Rosset - M.Rousset - AS.Salzman (2) - A.deSandre - N.Sarraute - J.Sautière - A.Savelli (2)E.Savitzkaya  (2) (3) (4) (5) (6) - B.Schulz - O.Scohy - P.Senges - A.Serre (2) - M.Simon - S.Smirou - M.Sonnet (2) (3) - G-Soucy - G.Stubbe - L.Suel - I.Svevo - Y.Ténédim - P.Terzian - A.Tot - E.Venet - R.Verger (2) (3) - M.Villemain (2) - Th.Vinau (2) (3) - A.Volodine (2) (3) (4) (5) (6)C.Wajsbrot - C.Ysmal - F.Yvert