• Flux RSS des articles

Pêche annuelle

P.N.A. Handschin, Traité de technique opératoire.

Stéphanie Leclerc, Le parasol de Robinson.

Derek Munn, Un paysage ordinaire.

Perrine Le Querrec et Stéphanie Buttay, Coups de ciseaux.

Jacques Josse, Liscorno.

Collectif, Pour Eric Chevillard.

Pascale Petit, Lettres d'amour et Manière d'entrer dans un cercle & d'en sortir.

Lola Lafon, La petite communiste qui ne souriait jamais.

Pierre Jourde, La première pierre.

Didier da Silva, L'Ironie du sort.

Pierre Bergounioux, Préférences.

Thomas Vinau, Juste après la pluie.

Bruce Bégout, L'Accumulation primitive de la noirceur.

Claro, Les souffrances du jeune ver de terre.

Eric Chevillard, Le désordre AZERTY.

Jean-Louis Bailly, Un divertissement.

Eric Chevillard, Péloponnèse.

Emmanuelle Pireyre, Congélations.

Jean-Michel Espitallier, L'invention de la course à pied (et autres trucs).

Leo Lionni, La botanique parallèle.

Laurent Albarracin, Le citron métabolique.

Pascale Petit, Histoir d'ouf.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Ma mère.

Christoph Meckel, Portrait-robot. Mon père.

Victoria Horton, Pagaie simple.

Nina Allan, Complications.

Danielle Auby, Bleu horizon.

Richard Elman, Taxi driver.

Frigyes Karinthy, Farémido, le cinquième voyage de Gulliver.

Albin Bis, Albin saison 1, cent épisodes.

Tatiana Arfel, La deuxième vie d'Aurélien Moreau.

Sandra Moussempès, Acrobaties dessinées.

Marie Rousset, Conversation avec les plis.

Céline Minard, Faillir être flingué.

B. S. Johnson, Chalut.

Pierre Jourde, Le Maréchal absolu.

Raymond Federman, A qui de droit.

Claude Chambard, Carnet des morts.

Iain M. Banks, Efroyabl ange 1.

Fred Griot, Book 0.

Frédéric Forte, 33 sonnets plats.

Francesco Pittau, Une maison vide dans l'estomac.

Perrine Le Querrec, Le Plancher.

Fabienne Yvert, Je n'écris plus.

Sébastien Smirou, Beau voir.

Anne-Marie Garat, Tranquille.

Pascale Petit, Made in Oulipo.

Romain Verger, Fissions.

Marcel Cohen, Faits II.

Marcel Cohen, Sur la scène intérieure.

Juan Filloy, Op Oloop.

Nicole Caligaris, Le Paradis entre les jambes.

Jacques Josse, Terminus Rennes.

Jean-Louis Bailly, Mathusalem sur le fil.

Marc Villemain, Ils marchent le regard fier.

Catherine Ysmal, Irène, Nestor et la vérité.

Sonde

Mercredi 16 avril 2014 3 16 /04 /Avr /2014 10:46

La télévision est une fenêtre aux paysages si désespérants qu’on la place contre un mur pour n’être pas tenté de se jeter au travers.

Par PhA - Publié dans : Hublot domestique
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 15 avril 2014 2 15 /04 /Avr /2014 11:25

  Le 2 mai 1917 Mes chers parents

Le courrier est assez normal en ce moment. Et l’écriture est particulièrement facile à lire, peut-être un peu moins serrée, plus détendue. J’ai reçu les cartes de papa des 14 et 17 avril, la lettre du 18 et celle de Geneviève du 16 A. Il ne prend pas la peine d’écrire « avril » en toutes lettres. Pourtant il y avait la place. J’ai reçu aussi une lettre de Wallard du 16. Je ne sais pas du tout qui est Wallard.

Un retour à la ligne marquera la pause que j’ai dû faire pour aller chercher la carte du 16 mars où j’avais cru lire le nom d’un certain Walrand. Non. Ce n’est pas le même nom : les deux l ne font aucun doute.

 D’ailleurs après une nouvelle recherche il était déjà question de Wallard dans la carte du 26 février. Je reprends.

Je remercie ma très chère sœur de sa longue lettre. Pour la tarte dont elle parle c’est bien comme elle le pense. Mais j’ai un doute sur le mot « tarte ». Je viens de recevoir la boîte qu’elle m’a demandée elle a comme dimensions 17 ½ x 12 x 7 ½. Est-ce suffisant, si elle la veut plus grande qu’elle le dise. J’ai bien souvenir d’une boîte en kerbschnitt de mon grand-père mais les dimensions me paraissent grandes. Ou alors c’est une autre que celle à laquelle je pense. C’est facile de changer. Celle que j’ai reçue servira pour une autre personne. Tiens, c’est peut-être ça. Au sujet de la réponse de Jean je m’y attendais un peu car, car s’il avait eu une bonne nouvelle à annoncer il l’aurait fait sans tarder. Dans la carte du 23 avril on attendait une carte de Jean. Mais je ne sais toujours pas de qui il s’agit. Comme colis j’ai reçu les paquets postes n°s 25.28.3.4.6.7. Tous en bon état. Dimanche nous avons invité à déjeuner notre professeur d’anglais et mon Russe. Mon cuisinier s’était encore surpassé, on a fait un bon petit repas et on a passé quelques heures agréables. Ce souci, revu récemment dans la grande illusion, de faire aussi comme si on n’était pas dans un camp de prisonniers. Le temps est très beau depuis quelques jours, et c’est un plaisir d’aller faire le lézard au soleil. J’espère qu’il en est de même chez vous, car autrement ce serait bien ennuyeux. Je vous quitte mes chers parents en vous embrassant tous deux bien fort, ainsi que Geneviève et Louis et toute la famille. Votre fils qui vous aime de tt son cœur.

Edmond

Par PhA - Publié dans : Hublot pour mon jeune grand-père
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 14 avril 2014 1 14 /04 /Avr /2014 11:34

La taupe est la main de la terre

mais c’est la terre qui a la main pour rien

pour seulement fabriquer ces petits volcans

rembrunis et boudeurs

cataclysmes sans conséquence

comme si elle s’aménageait là

des instants de respiration

des soupirs d’impuissance

des châteaux démolis

des révolutions de bas étage

des sortes de caprices épidermiques

des éruptions ratées

des velléités d’accouchement

et que la terre dans son soulèvement

préfigurait surtout

la déception de celui-ci.

 

Laurent Albarracin, Fabulaux, Al Manar, 2014, p. 42.

 

Et bien sûr il n’y a pas que la taupe dans ces Fabulaux, puisqu’il s’agit d’un bestiaire de poche, illustré par Diane de Bournazel. Sur Sitaudis un article éclairant de François Huglo.

(Et pour mémoire du même auteur l’encore récent Citron métabolique aux éditions le Grand Os.)

http://www.sitaudis.fr/Source/280/fabulaux-de-laurnet-albarracin.jpg

Par PhA - Publié dans : Hublog à lectures
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 13 avril 2014 7 13 /04 /Avr /2014 13:25

Les aspirations de l’aspirateur ne sont pas les nôtres.

Par PhA - Publié dans : Hublot domestique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 12 avril 2014 6 12 /04 /Avr /2014 14:28

  Le 27 avril 1917. Mes chers parents

Le courrier marche mieux en ce moment. Cette première ligne est écrite moins petit qu’à l’accoutumée : « moment » est même coupé en bout de ligne. Comme si Edmond avait oublié le manque de place. Elle se resserre progressivement sur les lignes qui suivent. J’ai reçu la lettre de Louis du 9, les cartes de Papa des 10.11.12.13 et une lettre de Lucie du 11 A. La lettre de Louis m’a fait grand plaisir, j’y comptais du reste un peu. « Tu devrais écrire à ton frère. » La phrase est possible. Le mot de « captivité » y était peut-être, qui s’est transmis jusqu’à aujourd’hui. Je travaille en ce moment à son service à fumeur et j’espère pouvoir l’envoyer dans mon prochain colis dans le courant du mois de mai. De cette façon il pourra sans doute le voir à sa prochaine permission. Lucie a l’air d’avoir entendu mes plaintes, elle m’écrit une gentille lettre très emballée ; je crois que malheureusement elle va un peu vite. Edmond n’en dit pas plus. Nous ne saurons pas en quoi elle va un peu vite – la fin de la guerre ? la libération des prisonniers ? En tout cas cela veut dire qu’il considère que ses parents savent ce qu’elle a écrit. « Ton cousin se plaint de ne plus recevoir tes lettres. Elles l’amusaient beaucoup. » « Ça ne doit pas être drôle tous les jours. » J’ai reçu plusieurs colis : les postaux n°s 18.22.26.27.29.30.1.2 les colis gare n°s 17 et 18 et un colis de pain du 4 avril. Tout est arrivé en bon état sauf un colis poste le n°22 qui est arrivé complètement ouvert et avec seulement la moitié de son contenu. Mais ce n’est qu’un petit malheur. Même après avoir revu les colis dans la grande Illusion, je m’étonne toujours qu’ils arrivent. Mais peut-être que les nombres manquants représentent ceux qui n’arrivent pas. Il me semble que Louis se civilise, lui si ours avant, servir de cavalier servant à Suzanne, c’est étonnant. Dites-lui que je le félicite. Si Louis plus jeune était un de mes élèves, il aurait probablement droit à un PAI voire carrément à un PPS. Il serait étiqueté ceci ou cela. Avant on ne disait rien ou alors entre les lignes, on espérait sans bien y croire que les choses rentrent dans l’ordre, puisqu’il devait y avoir un ordre. Aujourd’hui on colle des étiquettes. Dites à Madeleine que je lui envoie mes félicitations pour ses 16 ans et que je lui souhaite de passer son prochain anniversaire au milieu des siens. Car Madeleine et Jean, son petit frère, sont hébergés ; et je ne sais pas vraiment qui ils sont. Nous nous sommes réunis à plusieurs camarades et nous avons fait venir un jeu de croquet. Ça fait passer le temps assez agréablement. Je vous quitte mes chers parents en vous embrassant tous deux bien fort, ainsi que Geneviève et Louis et toute la famille. Votre fils qui vous aime de tt son cœur. Et là du coup c’est tellement serré qu’il n’y a même plus la place pour la signature.

Par PhA - Publié dans : Hublot pour mon jeune grand-père
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Vendredi 11 avril 2014 5 11 /04 /Avr /2014 15:51

Chapitre CCCXXIII

 

MOYEN LE PLUS EFFICACE1 POUR S’OPPOSER

À LA DISPARITION DU THON ROUGE2 3

 

Boycotter Israël4,

Boycotter les lingettes jetables5,

Boycotter les NRJ Music Awards6,

Boycotter les zoos marins7.

 

 

______

1. Entendez le moins inefficace.

2. Disparition définitive annoncée (par le WWF – World Wide Fund for Nature, littéralement, « Fonds mondial pour la nature ») pour 2012 si les gestionnaires et décideurs (hormis ceux des commissions scolaires et du secteur des établissements privés, à la rigueur) continuent d’ignorer délibérément et cyniquement les avertissements exprès de la communauté scientifique.

3. REM. : le thon rouge mâle n’est pas précisément doté d’un capuchon de plumes noires ou brunes durant l’été.

4. Rappel : le code-barres de la plupart des produits israéliens commence par 729.

5. Ainsi que les œufs de tortue élevées en cage, accessoirement.

6. Créés en 2000 (soit la même année que l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI), Jeux Vidéo Magazine, l’Orchestre philharmonique de Chine et l’Union centriste de Moldavie) par la station de radion NRJ en partenariat avec la chaîne de télévision TF1.

7. Ainsi que la fourrure de dauphin, accessoirement.

 

P.N.A. Handschin, Traité de technique opératoire, Argol, 2014, p. 330.

 

Par exemple. Je parlais l’autre jour d’une littérature du sujet qui occulte le reste de la littérature pour d’évidentes raisons de facilité, eh bien P.N.A. Handschin en est peut-être le plus parfait opposé. Lui, le sujet, il l’atomise carrément ; on sent bien que l’univers entier ne lui suffit pas. Sa voix se fait l’écho des voix multiples qui nous parviennent sans interruption et font que nous vivons dans une sorte brouillard sonore perpétuel auquel on ne prend plus garde, une sorte de discours universel idiot que grâce à lui on perçoit de nouveau – et franchement c’est drôle. D’autant plus qu’à parcourir l’univers on a parfois l’impression de se croiser soi-même :

 

Chapitre LIX

 

SIX CHUTES POTENTIELLEMENT MORTELLES DONT

NI VOUS NI MOI N’AVONS ENCORE JAMAIS ÉTÉ

MORTELLEMENT VICTIMES1

 

Dans l’escalator2 des Galeries Lafayette de La Rochelle,

Dans une crevasse béante et néanmoins peu profonde sur le glacier de Tré-la-Tête3 dans le massif du Mont-Blanc4,

Du haut d’un cocotier sur une plage de sable noir à Tahiti5,

Du premier étage d’un immeuble HLM décrépit des Mureaux dans les Yvelines, en tentant d’échapper à la Police6,

Lors d’un numéro de trapèze volant (sans filet) au Cirque d’Hiver Bouglione à Paris7,

Et lors de la deuxième séance d’essais libres du Grand Prix moto de Grande-Bretagne sur le circuit de Siverstone8.

 

______

1. Rappel : un corps qui tombe est naturellement vers le sol (pas la note de musique – cinquième degré de la gamme de do –, mais bel et bien la surface de la Terre).

2. Ou « escalier roulant », ou « escalier mécanique ».

3. Il naît à 3300 m d’altitude au col Infranchissable.

4. REM. : le cocotier atteint à maturité la taille de 25 m (soit un peu plus que la taille moyenne des joueueurs étrangers qui intègrent la NBA – National Basketball Association).

5. REM. : Suite à une sombre affaire de vol de denrées alimentaires (dans un hypermarché Leclerc ou non) ou non.

6. Suite à un quadruple saut périlleux ou non.

7. A cause d’un renard roux (Vulpes vulpes) qui a muettement surgi dans une courbe rapide, ou non. REM. : 1. Une moitié du circuit se trouve dans le Northamptonshire, l’autre moitié dans le Buckinghamshire. 2. Le Grand Prix moto de Grande-Bretagne se déroule rarement en Gambie (ou en Zambie ou au Mozambique, d’ailleurs).

 

P.N.A. Handschin, Traité de technique opératoire, Argol, 2014, p. 67.

 

A moins que ce livre tout compte fait n’ait été écrit qu’à mon exclusive attention :

 

 

Chapitre Premier

 

PEUT- ÊTRE SONT-CE LÀ VOS INITIALES

AINSI QUE LES DEUX PREMIÈRES LETTRES DU NOM

DONNÉ PAR VOTRE FILLE CADETTE

AU LAPIN NAIN BÉLIER1 QUE VOUS LUI AVEZ OFFERT

HIER2 POUR SON SIXIÈME ANNIVERSAIRE

 

PA3 4.

 

P.N.A. Handschin, Traité de technique opératoire, Argol, 2014, p. 9.

 

1. 2. 3. 4. Je vous laisse découvrir les notes par vous-même. On tient à sa vie privée quand même.

http://www.argol-editions.fr/images/30/book_95.jpg

 

Par PhA - Publié dans : Hublog à lectures
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 10 avril 2014 4 10 /04 /Avr /2014 18:41

Le lave-vaisselle est un four plein d’eau qui s’obstine à cuire ce qui n’est plus dans l’assiette.

Par PhA - Publié dans : Hublot domestique
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 9 avril 2014 3 09 /04 /Avr /2014 19:23

Bien sûr c’est facile à dire quand soi-même on élude régulièrement l’exercice, mais la critique littéraire c’est quand même bien quand c’est un écrivain qui la fait. Je me disais ça tout à l’heure en discutant avec moi-même et je me cherchais des exemples pour terminer de me convaincre et franchement c’était trop facile parce que je viens d’acheter le Cannibale lecteur de Claro dont je suis régulièrement le Clavier du même nom, et par association d’idées blogosphériques je me disais Jourde et très vite beaucoup d’autres dont certains ont même écrit sur mes propres livres ; ceux-là je ne vais quand même pas les nommer mais franchement ce sont toujours des articles d’une belle tenue, au point d’arriver à être intéressants pour l’auteur lui-même. Et très vite mon contradicteur intérieur de me faire remarquer que de nombreux critiques littéraires ont publié des romans. Comment dès lors faire la part entre des écrivains qui pratiquent aussi la critique littéraire et des critiques qui commettent des romans (souvent publiés chez de gros éditeurs, soit dit en passant, ce qui n’est pas nécessairement une circonstance aggravante mais peut l’être) ? Mes envies de lecture sont évidemment un critère indiscutable mais quelque peu limité par leur caractère privé. Tant pis.

Car il nous reste l’excellente question du sujet, qu’on n’épuisera jamais. Les livres dont on parle – entendez : les livres dont les journalistes parlent le plus – sont quasi toujours des livres à sujet. Le livre peut être bon, c’est quand même d’abord son sujet qui fera qu’on en parle. En finir avec Eddy Bellegueule, par exemple. Pas lu, rien à dire. Mais le sujet en lui-même, celui-là ou un autre, même moins spectaculaire mais immédiatement identifiable comme celui de la petite communiste qui ne souriait jamais (que j’ai lu et bien aimé) facilite évidemment la rédaction d’articles : ceux-ci risquent de parler moins du livre que du sujet mais peu importe. Il est par exemple beaucoup moins facile de parler de l’Accumulation primitive de la noirceur (que j’ai lu aussi et trouvé excellent) parce que le sujet n’est pas immédiatement discernable (c’est plutôt un sujet en creux) – d’ailleurs j’en ai lu quelques recensions élogieuses en réalité assez pauvres pour vraiment rendre compte du livre. Et c’est assez naturel. Le sujet est essentiel à la pratique journalistique, il en est la première condition. Que le journalisme fasse la part belle à la littérature du sujet, c’est dans l’ordre naturel des choses. Dans le pire des cas, le journaliste ayant la notoriété qui lui permettra d’être publié facilement renchérira lui-même dans la littérature du sujet : la littérature devient le moyen de se libérer du devoir de réserve propre au journalisme, où peut tranquillement s’effacer la tension entre l’objectivité attendue et la subjectivité inévitable. Une sorte de journalisme dégradé, en somme, où la littérature ne trouvera au mieux comme alibi que la « qualité de l’écriture ». On y perd de tous les côtés.

Par PhA - Publié dans : Hublog à conjectures
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mercredi 9 avril 2014 3 09 /04 /Avr /2014 16:14

C’est quand les bois du cerf tombent qu’il les quitte pour le désert dont deux dunes désormais gonflent le dos de ce chameau.

Par PhA - Publié dans : Hublog à conjectures
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 8 avril 2014 2 08 /04 /Avr /2014 18:38

Quand Loulou perd les o, c’est Lulu qui accouche.

 

 

(Soufflé par une commentatrice.)

Par PhA - Publié dans : Hublot à la lettre
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

 

Rien (qu'une affaire de regard) couv

Mon premier roman, indisponible depuis des années, fait l'objet d'une réédition revue et corrigée, chez Quidam éditeur bien sûr, sous le titre Rien (qu'une affaire de regard). (Mars 2014)

La quatrième de couverture.

L'accueil de la critique.

 

Couv Dans mon oreille
Dans mon oreille, illustré par Henri Galeron, aux éditions Motus (12 septembre 2013).

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Laminaires variées

par le hublot (droit)

(A suivre) - J.d'Abrigeon (2) - L.Albarracin - Albin - P.Alferi (2) (3) - J.Alikavazovic - N.Allan - Altan - T.Arfel - P.Arguedas - M.Arrivé (2) (3) (4) (5) (6) - D.Auby  (2) (3) - P.Autin-Grenier - L.Bablon - JL.Bailly (2) - I.M.Banks - J.Baqué - C.Barreau - L.Bassmann (2) (3) (4) - E.Baudoin (2) - F.Beaune - C.Beauvoir - S.Beckett (2) (3) (4) (5) (6) (7) - B.Bégout - Th.Beinstingel (2) (3) (4) - L.BenincáG.Bergounioux (2) (3) (4) (5) - P.Bergounioux (2) (3) - A.Bertina - A.Bertrand - H.Bessette - P.Bettencourt - F.Bon - E.Bonnargent - M.Bonnevay - S.Bourgois - A.Bréa - RD.Brinkmann - R.Butlin - O.Cadiot - JL.Caizergues (2) - N.Caligaris - I.Calvino - M.Candré - K.Čapek (2) - Casanova - Cl.Chambard - P.Chamoiseau (2) - G-O.Châteaureynaud (2) - E.Chauvier - E.Chevillard (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) - Claro (2) - J.Coe (2) (3) - M.Cohen (2) (3) (4) (5) - S.Coher (2) - Colette - Y.Colley - M.Cosnay (2) (3) (4) (5) (6)JL.Coudray (2)D.da Silva (2) (3) (4) (5) (6) - D.Decourchelle (2) - M.Desbiolles - A.DiazRonda - A.Dickow (2) - Y.diManno - S.Doppelt - M.Draeger (2) - C.Dubois - M.Duplan - J.Echenoz - R.Elman - Chr.Esnault - J-M.Espitallier - E.Faye (2) - R.Federman (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - E.deFilippo - G.Flaubert (2) (3) - F.Forte (2) - Em.Fournier - H.Frappat (2) (3) - Fred - M.Frering (2) - R.Froger - F.Gabriel - A-M.Garat - Ph.Garnier (2) (3) (4) (5) - R.Gary - M.Giai-Miniet - J.Giono - L.Giraudon - I.Gontcharov (2) (3)S.J.Gould - J.Grandjean - Grimm - F.Griot - D.Grozdanovitch (2) (3) - D.Guillec - P.N.A.HandschinB.Heim (2) - Hergé - R.Hoban (2) - E.Hocquard - Homère - V.Horton (2) - B.Jacques - R.Jirgl - B.S.Johnson (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) - G.Josipovici (2) (3) (4) - J.Josse (2) (3) - J.Jouet (2) - P.Jourde (2) (3) (4) (5) - F.Kafka (2) - Fe.Karinthy - Fr.Karinthy (2) - J.Lafargue (2) (3) (4) - E.Larher - F.Léal - S.Leclercq - JMG.LeClézio - A.Lefranc (2) - LeGolvan (2) - M.Lentz - P.LePillouër - P.LeQuerrec (2) - D.Lespiau (2) - E.Levé - L.Lionni - H.Lucot (2) - S.Macher - Chr.Macquet - C.Mainardi (2) - LE.Martin - Masse - F.Matton (2) (3) - D.MémoireH.Michaux - P.Michon - C.Minard (2) (3) (4) (5) (6) (7) - H.Mingarelli (2) (3) - Moebius - Chr.Molinier - D.Montebello - J.Montestrela - R.Morgiève (2) - S.Moussempès - J.Mouton (2) - D.Munn - Munoz et Sampayo - Nerval (2) (3) - Ovide - Y.Pagès - J-F.Paillard - A.Parian - P.Parlant - M.Pautrel - D.Pennac - X.Person - E.Pessan (2) (3) (4) - P.Petit (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) - H.Pinter - E.Pireyre (2) (3) - F.Pittau (2) - V.Pittolo (2) - V.Poitrasson - M.Pons (2) - C.Portier (2) (3) - C.Prigent - D.Quélen - N.Quintane (2) (3) - E.Rabu - E.M.Remarque - M.Rivet - O.Rohe - Cl.Rosset - M.Rousset - AS.Salzman - A.deSandre - N.Sarraute - J.Sautière - A.Savelli (2)E.Savitzkaya  (2) (3) (4) (5) (6) - B.Schulz - O.Scohy - P.Senges - A.Serre (2) - M.Simon - S.Smirou - M.Sonnet (2) (3) - G.Stubbe - L.Suel - I.Svevo - Y.Ténédim - P.Terzian - A.Tot - R.Verger (2) (3) - M.Villemain (2) - Th.Vinau (2) (3) - A.Volodine (2) (3) (4) (5) (6)C.Wajsbrot - C.Ysmal - F.Yvert
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés